stephanelarue.com

A voix basse de Josyane Roussy


Publié le Vendredi 12 Décembre 2014 - modifié le Vendredi 12 Décembre 2014 - 20:42


A voix basse de Josyane Roussy
"D'un rai, le soleil taille des diamants dans l'averse Qui goutte à grands sanglots et que le vent traverse.

Je voudrais être l'EAU qui paresse et s'étire, Flâne en se faufilant et sculpte, pour le plaisir, Le rocher ou la berge, le bord de la paupière Qui, scintillante, devient semeuse de lumières.

Je voudrais être l'EAU juste un petit instant Pour sentir le frisson sous les caresses du vent."

Les variations de la lumière, les nuances qu'elle apporte à la nature, le jeu du soleil et des ombres, les aubes et les crépuscules: voici ce que captent, délicatement, les vers de J. Roussy qui dit, dans ce recueil, un continuel éblouissement face au spectacle offert par la Création. Œuvre poétique contemplative et iridescente, "À voix basse" invite ainsi à un recueillement... Mais un recueillement qui serait moins austère que vivifiant...

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings