stephanelarue.com

Ad legendum d'Hervé Ribert


Publié le Mercredi 4 Mars 2015 - modifié le Mercredi 4 Mars 2015 - 18:05


Ad legendum d'Hervé Ribert
"Manu sombrait-il dans la folie, voyant périr sa langoustine ? Il plaça une oreille contre cette poitrine qui lui avait procuré tant de jouissances et de plaisirs il y a quelque temps à peine. Le thorax semblait inerte. Le gril costal au repos. Le palpitant fit néanmoins entendre le faible cliquetis d'une horloge interne. Les batteries n'étant pas tout à fait nazes, il restait un espoir de relancer le programme en mode sans échec.

Pourvu que les partitions du disque dur ne soient pas endommagées. Pourvu que les drivers des gestionnaires d'applications et des périphériques puissent assurer la restauration des systèmes. Bref...
— Mon dieu, faites qu'elle ne meure pas."

Un brin de surréalisme, une audace absolue, une touche de folie douce, des personnages hauts en couleur, une belle irrévérence... Assurément, les traits de caractère du recueil d'Hervé Ribert sont forts et lui confèrent tout son sel... Mais aussi toute son acidité, sa causticité, son originalité, sa capacité à faire souffler un vent joyeusement téméraire sur ses nouvelles qui empruntent aussi bien au conte qu'à l'histoire.

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings