stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Alenko... Retour aux Sources !


Publié le Mardi 1 Avril 2014 - modifié le Mardi 1 Avril 2014 - 22:56


Alenko... Retour aux Sources !
CotE PILE

On trouve dans cet artiste un grain de voix de singulier, l'amour du jonglage de mots et des mirages acoustiques.

Depuis 15 ans, Alenko ose, et trouve son public à chaque rendez-vous. Il se nourrit de défis, de mises en danger et n'hésite jamais à tout remettre à zéro quand il l'estime nécessaire. Sans lui poser de limites, son talent le place à la croisée des chemins musicaux, ceux des métissages étonnants, parfois détonnants.

Véritable explorateur, Alenko transgresse les frontières musicales sans complexe ni retenue. Sauvages, sensuelles, épicées, terriblement vraies, parfois brutes de décoffrage ou parfois fragiles, ses chansons servent un régal festif aux parfums poétiques, aux couleurs reggae et soul, un menu agrémenté de digressions funky. Alenko se distingue par sa plume, l'une des plus belles de la scène suisse romande, au service de l'alchimie verbale, jouant de notes et de sonorités à signature si particulière, si surprenante.

Le style Alenko ? Des arrangements inattendus, finement orchestrés, colorant un univers souvent décalé, échappant à tout repère. Un style né sous le signe de l'intuition, du métissage et du mouvement singulier. 

COTE FACE

Avant de créer son propre projet musical Alenko, on retrouve l'artiste au sein de plusieurs formations à succès régional telles que K'racters, Gentlemen on your Marks, Master Flash, ou encore en tant que choriste pour des chanteuses, comme Lisa Simone ou Florence Chitacumbi...

Son premier single aux couleurs soul «So precious» lui vaut des programmations sur des scènes de renommée telles que Paléo Festival, le Festival pour l'Europe, les Francomélodies, etc.

Alenko collabore avec plusieurs collectifs electro, Aloan ou encore Don Périnion, qui deviennent les pionniers de «l'électro-house-live performance» et qui soulèvent l'intérêt des gourmands de métissages musicaux innovateurs. L'album «36» en 2005 avec Christophe Calpini, co-compositeur d'«Imprudences» d'Alain Bashung, dépasse les frontières suisses et éveille l'attention de nombreuses radios francophones.

La même année 2005 marque la récompense du prestigieux Freddie Mercury Live Music Award de Montreux.

En 2007, Alenko se produit en formation acoustique dans des premières parties de renommée telles que Charlélie Couture et Billy Paul. « Silence..., on tourne ! », son second album en 2008, corsé et décalé entre dérision et amour inachevé, ajoute à sa scène des visions personnelles sur le « théâtre de la vie ». Ce nouvel opus est accueilli avec générosité par de grandes scènes comme Paléo Festival de Nyon, et des radios d'avant-scène, FIP, France Inter,

La 1ère, et de nombreux plateaux de télévision. En 2009 et 2010, il enchaîne le Montreux Jazz Festival et, entre autres, le Victoria Hall pour le Téléthon, accompagné par 55 musiciens du Téléthon Symphonic Orchestra, une expérience unique. Sillonnant désormais les scènes françaises et suisses, Alenko offre ses compositions pour des défilés et des spectacles, dont le «Magic Circus Show» diffusé sur toutes les chaînes de télévisions francophones et internationales.

On retrouve naturellement Alenko dans les coulisses de la RTS (Radio Télévision Suisse) en tant que juge, coach vocal et metteur en scène de l'émission « Première Scène », précurseur ou dans la lignée des « The Voice » et autres programmes bien connus de repérages de talents.

2011, marque la sortie « Les Mystères de l'Ouest (épilogue) », album Suisse emblématique qui confirme l'empreinte internationale de cet artiste multicolore, Alenko occupe la scène sans compromis ! Un album plébiscité tant par les médias que par le public dont certains extraits passent sur les ondes telles que Couleur3, La Première, Option Musique, Le Mouv' et France Inter. Suivent logiquement de nombreux concerts et co-plateaux entre les frontières suisses et françaises (Festival Voix de Fête, Divan du Monde, RKC avec Brigitte, fête de l'Espoir avec Mc Solar, Undertown avec Pep's, Fêtes de Genève avec Kamini, Moulin à Danse avec Archimède, l'Usine avec Mademoiselle K,...) et plateaux télé (Musicomax, Le journal des bonnes nouvelles, Journal Télévisé RTS1,...)

2014 annonce l'arrivée de la déclinaison de son nouvel opus « Les mystères de l'Ouest ». En route vers de nouvelles conquêtes, Alenko s'achemine vers un éternel "Retour aux Sources"! Les mystères de l'Ouest... complètement à l'Ouest ? 

2014 : "Les mystères de l'Ouest"

Poursuivant son voyage au travers de "l'électro-pop-reggae-urbain", sur des airs francophones contemporains, Alenko évoque des tranches de vie universelles.

Sa voix particulière au grain insolite confère une couleur unique à ces mystères dont l'Ouest est un horizon quasi mythique, voire une excuse délicieuse. Sur certains titres, on se régale d'une harmonieuse complicité entre Alenko et Kamini («A peu près») ou encore d'un duo avec le rappeur poète et ami, Jonas («Ce beau pays»).

 

Voir ALENKO - Retour aux sources


















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings