stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Apple lance ResearchKit pour la recherche dans le domaine de la médecine et de la santé


Publié le Lundi 9 Mars 2015 - modifié le Lundi 9 Mars 2015 - 19:00

Les nouvelles apps vont faciliter la recherche sur l’asthme, le cancer du sein, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et la maladie de Parkinson


Apple a annoncé le lancement de ResearchKit, un cadre logiciel Open Source conçu pour la recherche dans le domaine de la médecine et de la santé. Il aidera les médecins et les scientifiques à réunir des données plus fréquemment et avec plus de précision auprès des participants utilisant des apps iPhone. Des institutions de recherche du plus haut niveau mondial ont d’ores et déjà mis en œuvre ResearchKit pour développer des études sur l’asthme, le cancer du sein, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et la maladie de Parkinson*. Les utilisateurs décident eux-mêmes s’ils souhaitent participer à une étude et de quelle façon leurs données seront partagées.
 
« Les apps iOS aident déjà des millions de clients à effectuer un suivi de leur santé et à améliorer celle-ci. Avec les centaines de millions d’iPhone utilisés dans le monde, nous avons vu pour Apple l’opportunité de renforcer encore son impact en donnant aux gens les moyens de participer et de contribuer à la recherche médicale », a confié Jeff Williams, Senior Vice President of Operations d’Apple. « ResearchKit permet à la communauté scientifique d’accéder à une population mondiale diversifiée et à plus de moyens de collecter des données que jamais auparavant. »  
 
ResearchKit transforme l’iPhone en un puissant outil de recherche médicale. Lorsqu’elles y sont autorisées par l’utilisateur, les apps peuvent accéder aux données de l’app Santé telles que le poids, la pression artérielle, la glycémie et l’utilisation de l’inhalateur contre l’asthme, mesurées par des apps et appareils tiers. HealthKit est un cadre logiciel qu’Apple a introduit avec iOS 8 afin de fournir aux développeurs la capacité de permettre aux apps de forme et santé de communiquer les unes avec les autres. ResearchKit peut aussi demander à un utilisateur d’accéder aux capteurs de l’accéléromètre, du micro, du gyroscope et du GPS de l’iPhone afin de réunir des informations sur la démarche du patient, son éventuelle déficience motrice, sa forme, son élocution et sa mémoire.
 
ResearchKit facilite également le recrutement des participants aux études de grande ampleur en accédant à un vaste échantillon de population, et non aux seules personnes se situant à proximité d’une institution. Les participants à l’étude peuvent accomplir des tâches ou compléter des questionnaires et les envoyer depuis l’app, ce qui permet aux chercheurs de consacrer moins de temps aux écrits admnistratifs et plus à l’analyse des données. ResearchKit permet aussi aux chercheurs de présenter un processus de consentement éclairé interactif. Les utilisateurs choisissent les études auxquelles ils participent et les données qu’ils souhaitent fournir dans le cadre de chacune.
 
« Nous sommes ravis de mettre en œuvre les nouveaux outils du ResearchKit d’Apple pour élargir notre recrutement de participants et rassembler rapidement encore plus de données via la simple utilisation d’une app iPhone. Les données que nous allons recueillir ainsi nous rapprocheront encore du développement de soins plus personnalisés », a déclaré Patricia Ganz, MD, professeur à la UCLA Fielding School of Public Health et directrice de la recherche sur la prévention et la lutte contre le cancer du Jonsson Comprehensive Cancer Center de UCLA. « L’accès à des données de santé plus diversifiées fournies par les patients nous aidera à en apprendre plus sur les effets secondaires à long terme des traitements anticancéreux et nous permettra de mieux comprendre le ressenti des patientes atteintes du cancer du sein. »
 
« Lorsqu’il s’agit de chercher comment mieux diagnostiquer et prévenir les maladies, les données chiffrées sont essentielles. Grâce au nouveau ResearchKit d’Apple, nous sommes en mesure d’étendre la participation au-delà de notre communauté locale et de recueillir beaucoup plus de données pour nous aider à comprendre comment fonctionne l’asthme », a déclaré pour sa part Eric Schadt, PhD, professeur de génomique Jean C. and James W. Crystal à l’Icahn School of Medicine de l’hôpital Mount Sinai et directeur fondateur de l’Icahn Institute for Genomics and Multiscale Biology. « À l’aide des capteurs évolués de l’iPhone, nous sommes en mesure de mieux modéliser l’asthme d’un patient, ce qui nous permet de lui administrer un traitement plus précis et personnalisé. »
 
Développée par l’Icahn School of Medicine de l’hôpital Mount Sinai et LifeMap Solutions, l’app Asthma Health est conçue pour faciliter l’éducation et l’autosurveillance des patients asthmatiques, promouvoir des changements comportementaux positifs et renforcer le respect des programmes de traitement conformément aux directives actuelles en matière d’asthme. L’étude suit l’évolution des symptômes chez un individu et les déclencheurs potentiels de ces exacerbations afin que les chercheurs puissent en déduire de nouveaux moyens de personnaliser le traitement de l’asthme.
 
L’app Share the Journey, développée par le Dana-Farber Cancer Institute, Penn Medicine, Sage Bionetworks et le Jonsson Comprehensive Cancer Center de UCLA, est une étude de recherche qui vise à comprendre pourquoi certaines patientes ayant survécu au cancer du sein se rétablissent plus rapidement que d’autres, pourquoi leurs symptômes varient au fil du temps et ce qui peut être fait pour réduire les symptômes. Share the Journey utilisera des questionnaires et les capteurs de l’iPhone pour relever et suivre des données de fatigue, d’altération de l’humeur et des facultés cognitives, de troubles du sommeil et de réduction d’activité.
 
Développée par Stanford Medicine, l’app MyHeart Counts mesure l’activité et utilise les informations sur les facteurs de risque et des questionnaires pour aider les chercheurs à évaluer plus précisément en quoi l’activité et le mode de vie des participants sont liés à leurs maladies cardiovasculaires. En étudiant ces liaisons à une vaste échelle, les chercheurs seront en mesure de mieux comprendre comment maintenir une meilleure santé cardiaque.
 
Le Massachusetts General Hospital a développé l’app GlucoSuccess pour comprendre comment divers aspects de la vie d’une personne - régime alimentaire, activité physique et traitements médicaux - affectent sa glycémie. L’app peut également aider les participants à identifier en quoi leurs choix alimentaires et leur activité sont liés à leurs meilleurs relevés glycémiques, ce qui leur permettra de voir clairement les corrélations et de prendre une part plus active dans leur propre bien-être.
 
Développée par Sage Bionetworks et l’université de Rochester, l’app Parkinson mPower aide les gens souffrant de la maladie de Parkinson à suivre l’évolution de leurs symptômes en enregistrant leurs activités au moyen des capteurs de l’iPhone. Ces activités comprennent un jeu de mémoire, le toucher du doigt, la parole et la marche. Les données d’activité et de questionnaires provenant du téléphone sont combinées à celles de nombreux autres participants pour porter la recherche sur la maladie de Parkinson à un niveau inenvisageable auparavant, pour en faire l’étude mondiale la plus vaste et la plus exhaustive sur cette maladie. 
 
ResearchKit sera lancé sous forme de cadre Open Source le mois prochain. Il donnera aux chercheurs la possibilité de contribuer à des modules d’activité spécifiques dans ce cadre, comme des tests de mémoire et de démarche, et de les partager avec la communauté mondiale des chercheurs afin de faire progresser les connaissances sur les maladies. Pour plus d'informations, rendez-vous à l'adresse www.apple.com/researchkit.
 
*Les apps ResearchKit sont disponibles sur l’App Store aux États-Unis à l’adresse appstore.com/researchkit et seront déployées à l’avenir dans d’autres pays. L’iPhone 5, l’iPhone 5s, l’iPhone 6, l’iPhone 6 Plus et l’iPod touch de dernière génération prennent en charge les apps ResearchKit.
 
Apple conçoit les Mac, les meilleurs ordinateurs personnels au monde, ainsi que le système d’exploitation OS X, les suites iLife et iWork et des logiciels professionnels. Apple mène la révolution de la musique numérique avec ses iPod et l’iTunes Store en ligne. Apple a réinventé la téléphonie mobile avec son iPhone et son App Store révolutionnaires et définit l’avenir des appareils multimédias et informatiques mobiles avec l’iPad.



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page