stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Bastian Baker : Son nouveau clip Tomorrow May Not Be Better


Publié le Vendredi 19 Avril 2013 - modifié le Vendredi 19 Avril 2013 - 18:45


Bastian Baker : Son nouveau clip Tomorrow May Not Be Better

Bastian Baker possède des qualités rares pour écrire des chansons aux textes profonds et aux mélodies accrocheuses, mais aussi une dévotion envers ses fans, typique de son caractère ouvert et bienveillant. Destiné à une carrière sportive dans le hockey sur glace, suivant les traces de son père, la musique a fini par capter totalement son attention.

Ce jeune suisse n’est pas resté longtemps underground. Il a été découvert par Claude Nobs, fondateur du Montreux Jazz Festival, dans un bar à Zermatt. A 20 ans il écumait déjà les scènes, dont certaines prestigieuses, et colonisait les radios avec son premier hit, le prédestiné « Lucky ».

Auteur, compositeur et interprète, Bastian Baker écrit des chansons pour qu’elles durent, il les habille de sonorités folks rock intemporelles. Travaillées à la guitare acoustique avec des riffs puissants et harmonies légères, ses chansons, telles que réunies sur un premier album enregistré à Paris avec la crème des musiciens britannique, ont presque le parfum suranné du vintage. Celui qui les rend indémodables.

Mais ce James Taylor 2.0, dont l’album Tomorrow May Not Be Better sorti en France sur le jeune label Belleville Music, après avoir été certifié Disque de Platine en quelques mois en Suisse et remporté un Swiss Music Award, n’est certainement pas confit dans le passé. S’il est déjà une référence en matière de ballades et de folk organique, il ne s’interdit pas de travailler avec des producteurs de musique urbaine, et il tourne sur scène avec un groupe de rock. Ce qui lui a permis tout récemment de faire la première partie de Johnny Hallyday au Stade de Genève, ou d’ouvrir le prestigieux Montreux Jazz Festival sur la scène principale.

Au moment où la radio musicale française majeure se décidait à jouer de façon intense sa reprise d’ « Hallelujah », le grand public le découvrait par le biais de l’émission Danse Avec les Stars sur TF1, où il réalisait un parcours brillant.

Quelques semaines plus tard, le public de La Cigale (sold out) faisait un triomphe à Bastian Baker pour l’un de ses tout premiers concerts parisiens.

Pour 2013, un Olympia (le 24 avril), une tournée en France et en Belgique et un deuxième album sont déjà prévus.

« Tomorrow May Not Be Better » est le titre de son premier album : il est possible que demain ne soit pas meilleur, à part pour Bastian Baker, dont on voit mal ce qui pourrait l’empêcher de construire une carrière solide et durable. Bastian a d’ailleurs été élu 3ème personnalité préférée des suisses lors du SwissAward 2012.

 




















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page