stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Clip Indochine - Xavier Dolan : Lettre ouverte à Françoise Laborde


Publié le Mardi 7 Mai 2013 - modifié le Mardi 7 Mai 2013 - 14:44


Clip Indochine - Xavier Dolan : Lettre ouverte à Françoise Laborde
Ce matin Xavier Dolan a réagi sur le HuffPost en adressant une lettre ouverte au membre du CSA, Françoise Laborde à propos de la violence du clip Collège Boy du groupe Indochine.

Chère Françoise Laborde,

En 1990, je vous aurais écrit afin de me battre pour que vive le vidéoclip College Boy d'Indochine. En 1990, votre décision et celle de vos pairs aurait fait en sorte qu'il soit vu par des milliers de gens, ou qu'il sombre dans l'oubli, mort-né.

Vingt-trois ans plus tard, les plateformes de diffusion en ligne ont pu nous assurer, depuis jeudi dernier, un nombre de visionnages approchant le million. En effet, l'Internet veillera à la survie de ce document produit non pas dans l'optique d'exploiter la violence de manière superficielle, mais bien dans celle de fournir à la jeunesse une oeuvre à la fois réaliste et poétique, et qui puisse illustrer de manière graphique la brutalité dont ils sont tour à tour les dépositaires, instigateurs, ou témoins.

Vingt-trois ans plus tard, donc, la recommandation à laquelle vous vous apprêtez, davantage que de préserver l'imaginaire des jeunes, officialisera une posture sociologique sur les notions actuelles de censure, et sur l'inaptitude de l'adulte moderne à tolérer la mise en images des phénomènes sociaux dont il est directement ou indirectement responsable.

En entrevue au Grand Direct des Médias sur Europe1, vous affirmez que mon vidéoclip "montre des images dont la violence est insoutenable... [...] Il y en a assez de cette mode de la violence... La mort, ce n'est pas esthétique. La violence, ce n'est pas esthétique. La torture, ce n'est pas esthétique." À la lumière de vos commentaires, j'en déduis que vous me percevez comme un artiste à demi-conscient qui n'a pour seul moteur que la confection de son plus récent caprice, ne réalisant pas la teneur de son propos ni la portée de son geste.


LIRE LA SUITE ICI



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page