stephanelarue.com

Cyril Hanouna à Michel Drucker : "Dans 4,5 ans, je serai patron de chaîne"


Publié le Dimanche 14 Août 2016 - modifié le Dimanche 14 Août 2016 - 11:06


Dans son interview décalée « Dans le rétro », la journaliste de France Bleu,  Déborah Grunwald reçoit Michel Drucker
 
Durant cet entretien, l’animateur évoque, parmi de nombreuses confidences, la perte douloureuse de ses parents et de son frère, sa personnalité, son rapport avec la police et revient sur une discussion qu’il a eue avec Cyril Hanouna:
 
Concernant Cyril Hanouna (Extrait à 3.00mn):
 
  • J’ai posé la question à Cyril Hanouna : « comment vois-tu ton avenir? » Il a dit "Faut que vous sachiez, puisque que vous êtes les 2 dinosaures du paysage audiovisuel, que des carrières comme vous, y en aura plus jamais » et il nous a dit "dans 4 ans 5 ans, je ne serai plus à l’antenne et je serai patron car je veux être patron. Et je ne me fais aucune illusion, je suis à la mode mais dans 4/5 ans, je passerai à autre chose » (…) Il est dans un tourbillon incroyable (…) être à la mode c’est extrêmement dangereux. (…) Bien sûr qu’il est lucide. On ne peut pas faire cette carrière au plus haut niveau si on n’est pas lucide.
 
Concernant ses rapports avec la police (Extrait à 5.13mn):
 
  • Quand Michel Drucker se fait arrêter par la police, ça se passe comment? (…) Il m’arrive de faire des choses spéciales (…) Quand ils m’arrêtent, ça me coute de temps en temps, des places pour Johnny, des places pour vivement Dimanche, des places pour M Pokora, des places pour Obispo, des places pour ceux qui sont sur scène, des places pour Bruel beaucoup, pour les femmes des gendarmes des places pour Bruel ou quelques cd.
 
Concernant sa personnalité (Extrait à 6.39)
 
  • DG: Vous êtes un monstre? 
  • MD: "Ma femme vous dirait que je pense trop à mon job et qu’on finit par être égoïste. J’essaie de lutter contre le nombrilisme (…) Les gens célèbres ne parlent que d’eux. Mais j’essaie de lutter contre la mégalomanie. Mon père est mort trop tôt (…) Mes parents n’ont pas vu ce qu’ils auraient le plus aimé de moi. (…) Ce qu’ils ont vu de moi, ça ne les emballait pas tellement.
 
Concernant la perte de ses parents et de son frère (Extrait à 8.03mn)
 
  • « Je n’aimerais pas revivre la période où j’étais à l’antenne alors qu’il y avait des drames chez moi. Ca c’est les périodes les plus sombres. La disparition de mes parents, fallait que j’aille à l’antenne. Je faisais la 1ere de Champs Elysées, trois semaines après la mort de mon père. Quand ma mère est morte, je faisais Studio Gabriel. Je suis allée le faire en direct alors que je l’avais vue 1h avant et je savais que je ne la reverrai pas. Elle a voulu absolument que j’aille faire l’émission. Je suis allé, quand je suis revenu elle n’était plus là. Et bien entendu, j’aimerais pas revivre la période où mon frère Jean est mort (…)


















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings