stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Découvrez la nouvelle campagne AIDES


Publié le Lundi 20 Octobre 2014 - modifié le Lundi 20 Octobre 2014 - 16:26


« Pas de préservatif, pas de sexe ! » C’est par ce message que l’Association AIDES et TBWA\PARIS souhaitent rappeler au public l’importance de se protéger.

AIDES est la plus importante association de lutte contre le sida en France et en Europe. Elle se bat depuis 30 ans contre les injustices sociales révélées par l’épidémie et pour un accès de tous aux soins et aux outils de prévention.

Dès 1987, c’est la mobilisation de AIDES qui pousse les pouvoirs publics à lever le tabou interdisant toute publicité pour le préservatif. En 2006, AIDES réinvente le préservatif à 20 centimes d’euros, réaffirmant son combat pour une prévention accessible au plus grand nombre. Depuis, la prévention a beaucoup évolué. Les outils se sont diversifiés, mais le préservatif reste un levier majeur pour réduire le nombre de nouvelles contaminations. En mettant à nouveau l'accent sur le rôle crucial du petit bout de latex, AIDES reste fidèle à ses combats : informer, éclairer, toujours avec ce ton décalé et provocateur qui fait le succès de ses campagnes depuis bientôt 15 ans.

"NO SEX" : une campagne qui s'adresse à tous.

AIDES le rappelle depuis 1984 : tout le monde est concerné par l'épidémie, quel que soit son âge ou son orientation sexuelle
 
  • 37 ans est l'âge moyen de découverte de séropositivité en France.
  • La proportion des plus de 50 ans dans les nouvelles découvertes de séropositivité n'a cessé de croître depuis 2009
  • 37 % des nouvelles contaminations touchent la communauté homosexuelle
  • 10% des nouvelles contaminations concernent les 15-24 ans, soit 2 jeunes touchés par jour
C’est pourquoi, AIDES et TBWA\PARIS ont imaginé quatre petits films aussi dénudés qu’esthétiques, chacun étant décliné en print et s’adressant à l’un de ces publics cibles. Ils ont pour titre "Petits pois", "Tricot", "Perles" et "Puzzle", des noms évocateurs qui laissent entrevoir à quoi peuvent ressembler les longues soirées d’hiver…sans préservatif. Une campagne intelligente et virale, loin de tout discours moralisateur, qui s’achève par ce message limpide : "pas de préservatif, pas de sexe"

Pour autant, AIDES n'oublie pas qu'il existe désormais d'autres moyens de se protéger, complémentaires au préservatif. Certains sont déjà disponibles, et AIDES se bat pour que d'autres le deviennent le plus rapidement possible. Nous invitons celles et ceux qui souhaitent mieux connaître ces outils, et en savoir plus sur leur disponibilité, à se rendre sur la page dédiée de notre site.
Cette campagne sera lancée le lundi 20 octobre en télé (TF1, Stylia, Canal +: Planète, Jimmy, Planète A&E, Infosport etc...), affichage et web.
 

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings