stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Dérapage, en direct, de Jean-Michel Maire : Cyril Hanouna répond à la polémique


Publié le Vendredi 14 Octobre 2016 - modifié le Vendredi 14 Octobre 2016 - 20:08


C'est durant les "35 heures de Baba" sur C8, que Cyril Hanouna a répondu à la polémique concernant Jean-Michel Maire s'adressant à lui : 

Cyril Hanouna : "Vous avez vu qu'il y a des gens qui se sont énervés contre vous... Sachez que je ne suis pas fier de vous, j'espère que vous allez demander des excuses. Vous avez vu que j'étais énervé contre vous hier ! Il a embrassé le sein de la jeune fille qui n'avait rien demandé."

Réponse de Jean Michel Maire : "Embrasser le sein, c'est un bien grand mot, le haut du décolleté ! J'ai discuté avec elle après, il n'y avait aucun problème"

Cyril Hanouna retoque : "Non, non, non, c'est inacceptable. Vous le savez, on va en parler dans un instant. Vous savez comme je vous aime, mais c'est inacceptable", a-t-il conclu.

CE QU'IL S'EST PASSE : 

Des très nombreux internautes sont outrés après avoir vu les images du chroniqueur de touche pas à mon poste Jean-Michel Maire qui a dérapé en direct durant "Les 35 heures de Baba" sur C8.

C'est durant un happening, cette nuit, que Jean-Michel Maire, qui s'est vu refuser un baiser langoureux, à la demande, il est vrai insistant de Cyril Hanouna, d'une jeune femme qui sortait tout droit d'une baignoire telle une fausse Kim Kardashian. 

Sauf que cela aurait pu en rester là mais le chroniqueur de Touche pas à mon poste, qui ne voulait, visiblement pas partir sans quelque chose de concret, s'est permis de l'embrasser l'une des poitrines de la bimbo. 

Cyril Hanouna, qui a réalisé l'acte de Jean-Michel maire a lancé : «Excusez-le... Vous êtes un goujat de première ! Vous vous excusez auprès de Soraya»

Sur Twitter, les internautes ont qualifié ce geste d'agression sexuelle, mais aussi les associations féministes. 

Résultat plus de 250 signalements ont été faits au CSA. il faut savoir que les sanctions peuvent aller d’un avertissement jusqu'à une interdiction de retransmission pendant une période donnée.

Mais si la jeune femme s'estime avoir été agressée, elle a la possibilité de porter plainte, comme l'indiquent les associations féministes qui mettent en avant ce texte : "constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise" selon l’article 222-22 du code pénal.

L'avocat maître Eolas indique, lui que le baiser pourrait coûter très cher à Jean-Michel Maire : "Cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende, 20 ans d'inscription au fichier des auteurs d'infraction sexuelle."


















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings