stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue



Sélections de la rédaction

Dermofusion hommes et femmes : découvrez comment retrouver vos cheveux


Publié le Jeudi 23 Février 2017 à 19:52




La chute des cheveux est source de complexe et de mal-être. Une nouvelle technique fait de plus en plus parler d'elle en proposant un complément capillaire, à ceux et celles qui ne veulent pas de la greffe de cheveux. Un procédé esthétique, qui relègue la perruque au placard, mais a un coût.

Des cheveux naturels qui collent au cuir chevelu

Parmi les solutions proposées en cas de calvitie, la dermofusion a émergé il y a quelques années aux Etats-Unis. Elle consiste à implanter des cheveux naturels sur une fine membrane, collée au cuir chevelu.

La première étape consiste à réaliser une empreinte de la ou des zones à traiter, elle permet la conception d'une membrane sur mesure, qui servira d'interface entre les cheveux et le cuir chevelu.

Ensuite, le patient choisit des cheveux naturels, correspondant aux critères de couleur, de frisure, de texture et de densité de sa chevelure initiale. Ils sont ensuite implantés un à un sur la membrane, à l'épaisseur d'une lentille de contact. Il faut se rendre tous les mois ou mois et demi, à l'institut pour changer la membrane et le rendez-vous dure 30 à 40 minutes puisqu'un soin est réalisé pour purifier le cuir chevelu.

Cette technique, également appelée "chevelure de contact", offre un résultat naturel, aussi bien sur le plan visuel que tactile. Se passer la main dans les cheveux est à nouveau possible ; la pluie ou le vent ne posent aucun problème. La personne peut aller sans crainte à la piscine, jouer au rugby ou même faire de la plongée sous-marine. Il est impossible pour les autres de se rendre compte que la chevelure n'est pas d'origine, aussi bien au toucher qu'à la vue. 

La dermofusion, combien ça coûte ?

En cas de mode de vie agressif pour les cheveux (avec par exemple port de casque ou la pratique du rugby), la membrane doit être changée tous les mois et le forfait s'élève à 260 euros mensuels.

Si la vie est sédentaire, les changements sont moins fréquents (toutes les six semaines par exemple) et le tarif est à partir de 200 euros.

La Sécurité sociale accorde une prise en charge de 125 euros par an pour des perruques médicales délivrées sur ordonnance dans le cas d’un traitement de chimiothérapie.