stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Elodie Martelet (The Voice 3) en concert à la Flèche d'Or le 18 mai 2016


Publié le Mercredi 30 Mars 2016 - modifié le Mercredi 30 Mars 2016 - 16:45


Elodie Martelet, demi-finaliste de The Voice 3, a marqué les esprits du jury mais aussi et surtout du public. Actuellement en tournée dans toute la France avec la comédie musicale Résiste, coécrite par France Gall et Bruck Dewit à partir des succès de Michel Berger, Elodie Martelet arrive à Paris.

Le mercredi 18 mai prochain, la jeune artiste défendra sur la scène de la Flèche d'Or à 19h30, en live, son tout premier album intitulé « L'Affec-Tueuse ».

Les chansons présentent sur l'album « L’Affec-Tueuse » et bien d'autres inédites ont été spécialement revisitées en vue de ce concert et de la tournée à laquelle elle aspire. Cette jeune auteur-compositeur et guitariste profite d'une pause dans la tournée de la comédie musicale Résiste pour revenir vers son public. L’occasion pour cette étoile montante de la scène française, de le surprendre et de le séduire affec-tueusement !

 

Elodie Martelet (The Voice 3) en concert à la Flèche d'Or le 18 mai 2016
Cet album renferme la personnalité, le vécu, les goûts et les folies de la jeune chanteuse de 20 ans. C'est au printemps 2015, au studio « LA FABRIQUE » à Saint-Rémy-de-Provence, qu'Elodie Martelet pose son baluchon et sa guitare pour y enregistrer son premier opus en condition live.

Entourée d'une équipe de musiciens talentueux et confirmés, épaulée par l'ingénieur du son Christophe Battaglia, la pétillante aixoise joue avec les mélodies qui glissent entre univers rock, ballades folk et détours jazzy avec une formidable maturité pour un premier album.

Douze titres pour autant d'épisodes d'une jeune vie déjà bien remplie, supportés par une voix puissante et sensible, et servis par des textes écrits dans la langue de Molière. Une prise de risque payante pour un premier essai transformé avec brio pour ce road-trip musical.

Une pincée de Selah Sue pour le flow, un soupçon de Brigitte pour les ambiances Cabaret, une larme d'Alanis Morissette pour le rock enjoué... Les influences éclectiques ne manquent pas pour pimenter l'univers singulier de ce jeune diamant encore brut.

Sonorités vintage, ambiance tantôt feutrée, tantôt débridée, cette « Affec-Tueuse » a tout d'un film de Tarantino : cinématographique, l'hémoglobine en moins, la fraîcheur et la légèreté en plus. 



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page