stephanelarue.com

Sélections de la rédaction

Exposition des enfants au porno en ligne : les lacunes du plan lancé par le gouvernement par l’Association Ennocence

Publié le Jeudi 2 Mars 2017 à 21:45


Exposition des enfants au porno en ligne : les lacunes du plan lancé par le gouvernement par l’Association Ennocence
L'association Ennocence pointe du doigt l'absence de propositions de la Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, allant dans le sens d'une meilleure protection de l'enfance contre l'exposition non-voulue aux images à caractère violent et pornographique.

La Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol a annoncé hier son plan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants. Un plan en quatre axes, conçu avec des experts de toutes disciplines. Cependant un axe majeur manque à l'appel : celui du des violences faites aux enfants par le biais du digital.

Malgré la présence de la mesure 7, dont l'objectif est d'éduquer à la pornographie, Ennocence déplore une nouvelle fois l'absence de prise en compte de ce phénomène de société grandissant : le visionnage de vidéo en streaming, aujourd'hui parmi les premiers loisirs des enfants, avant même la pratique d'un instrument de musique ou le dessin. Or une étude Opinion Way pour Ennocence révèle qu'un parent sur deux ne surveille pas son enfant lorsqu'il consulte des vidéos sur internet (films, séries, matches de football...), activité qui nécessite très souvent une navigation sur des sites illégaux gorgés en publicités pornographiques.

En outre, l'association Ennocence met en lumière la nécessaire évolution voire le renforcement de l'éducation sexuelle des enfants. Il faut une éducation sexuelle qui soit aussi une éducation à l'émotion. L'objectif est d'affaiblir s'il est possible le choc ressenti au visionnage des images pornographiques telles qu'elles sont scénarisées. 

Cette violence cause des dégâts invisibles mais réels, moraux et psychologiques. Or les violences psychologiques sont des chocs pour l'enfant dans sa construction d'enfant et d'adulte dont peu d'entre eux osent parler. L'étude Ennocence révèle que 66% des parents considèrent que les mesures politiques ne sont pas suffisamment efficaces pour protéger leurs enfants. Il est donc impératif de comprendre ce problème en saisissant le besoin d'avoir une législation contraignante contre ces plateformes de streaming.

Gordon Choisel, président d'Ennonence, indique : « Il existe un véritable besoin d'information des parents pour envisager une protection plus efficace de leurs enfants. Ennocence entend poursuivre son action visant à accélérer et faciliter les prises de conscience très rapides et renouvelle sa demande de rencontre auprès de La Ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes pour acter la mise en place d'un plan de lutte efficace contre les violences faites aux enfants. » 

Retrouvez toutes les informations, études et sondage d'Ennocence sur : www.ennocence.org









Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings