stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Médias

Gérard Depardieu : "Les médias ? Ce sont des espèces de grandes putes"


Publié le Vendredi 17 Mars 2017 à 17:02




Gérard Depardieu : "Les médias ? Ce sont des espèces de grandes putes"

Gérard Depardieu – héros du film éponyme - est l’invité exceptionnel d’Ali Baddou.
 

Avec eux, le dessinateur Mathieu Sapin, auteur d’un Bande-Dessinée biographique intitulée Gérard et moi, 5 années dans les pattes de Depardieu qui parait aux Éditions Dargaud.
 

Cet acteur, rare à la télévision, a accepté pour Drôle d’Endroit pour une rencontre d’ouvrir  les portes de son domicile parisien.
 

Gérard Depardieu c’est 50 ans de carrière et plus de 218 millions d'entrées cumulées au cinéma. Acteur fétiche de Pialat, Blier, Truffaut, cet homme est un hyper-émotif: « Si on connaissait la recette d’un rire ou d’une émotion, on le ferait. On est en nous. Qu’est-ce qu’il faut piocher, une humanité et un vécu. Un vécu qu’on exagère si on en a envie. C’est ce que j’appelle se transcender. Par exemple, quand je chante Barbara, je deviens Barbara». Ces dernières années, ce sont surtout les « dérapages » de Gérard Depardieu qui ont occupés les Unes, mais c’est trop vite oublier son prix d’interprétation à Cannes et à la Mostra de Venise, ses deux César et son Golden Globe… 
 

C’est une discussion à bâtons rompus qui s’installe entre Ali Baddou, Gérard Depardieu et Mathieu Sapin.
 

Les médias ? « Ce sont des espèces de grandes putes »
 

La Justice ? « Moi la justice a tué mon fils Guillaume. 2g d’héroïne 3 ans de prison. La juge d’application des peines si elle avait pu me mettre en taule aussi, elle l’aurait fait gentiment. Ils ont tué Guillaume. D’ailleurs je voulais déjà me barrer à ce moment-là ».
 

La Littérature ? « Il faut que je lise ceux qui ont été inspirés, l’admiration elle vient de tout ce qu’un livre t’apporte. J’ai vu la langue Française, les accents toniques, la respiration d’une phrase et c’est ce qui m’a sauvé ».
 

Se sent-il incompris, mal-aimé ? « Je n’ai pas besoin qu’on m’aime. Moi j’aime pas grand monde. Mais quand je dis ces mots là c’est parce que, justement, je les aime un peu ».
 

Mathieu Sapin, qui a passé 5 ans en immersion avec Gérard Depardieu, a la bonne formule pour le résumer : « Il n’est jamais en représentation. Ce qui l’intéresse c’est l’humain, les gens. Il peut s’éprendre aussi bien d’un éleveur de porcelets portugais que d’un chef d’Etat ». 

 

Drôle d'endroit pour une rencontre

Trois vendredis par mois en 2ème partie de soirée sur France 3