stephanelarue.com

Il a dit - Nicolas de Tavernost : "Le CSA ne veut pas déstabiliser Nabilla sur NRJ 12"


Publié le Mercredi 30 Juillet 2014 - modifié le Mercredi 30 Juillet 2014 - 13:37


Nicolas de Tavernost (président du directoire de M6) : "Paris Première a une spécificité dans l’offre actuelle.

Elle a des programmes qui ne gênent personne et pourtant elle n’a pas été autorisée à être diffusée au plus grand nombre...

C’est une erreur, alors que le CSA doit défendre des principes d’ouverture et de développement du paysage culturel français.

Nous entendons nous battre."


Il ajoute :  "On dit qu’on va faire de l’ombre à D8. Hier soir sur D8, c’était « Mon curé chez les nudistes », suivi de « Mon curé chez les Thaïlandaises » ! », ...

Je veux bien que le principe actif de NRJ12, ce soit Nabilla, mais que le CSA dise que c’est très dangereux de déstabiliser Nabilla… !

On ne peut pas refuser que les gens aient le choix.


Au nom de quoi le CSA condamnerait des chaînes comme Paris Première pour en sauver d’autres ? L’équilibre ce n’est pas de dire « Je fossilise l’état actuel du paysage audiovisuel »... 

La décision du CSA est insuffisamment motivée.

Cela fait 28 ans que nous nous sommes battus pour que cette chaîne existe...

On fait beaucoup d’effort et on vendra chèrement notre peau.

On va voir nos distributeurs, dont Canal+, pour leur demander s’ils veulent continuer à donner de l’argent pour qu’elle existe. Sinon, nous ferons un recours contre la décision du CSA."


Entendu sur RTL

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings