stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Il sentait bon le sable chaud, mon légionnaire... de Thérèse Dvir


Publié le Lundi 3 Février 2014 - modifié le Lundi 3 Février 2014 - 23:08


Il sentait bon le sable chaud, mon légionnaire... de Thérèse Dvir
"Liberté? Mon enfant! Je suis libre à la façon et au niveau qui me conviennent. Que le fantôme de Robert soit une réalité ou le fruit de mon imagination, comme tu insistes tant à me le faire admettre, il est pour moi un havre d'amour, un compagnon, un nid douillet où je ne me sens pas abandonnée, indésirable et stérile.

Alors, que cherchons-nous réellement? Que m'apporterait la liberté que tu proposes à ce stade de ma vie, Tamar? Elle tuerait la dernière étincelle du merveilleux conte de fées qu'était mon amour pour Robert."

Très attachée à l'histoire de la communauté juive au Maroc, c'est dans ce cadre que Thérèse Zrihen-Dvir nous conte une magnifique épopée amoureuse, touchante et pleine de poésie.

En mettant l'accent sur les coutumes de cette société régie par les principes religieux, sur l'évolution du traitement réservé aux femmes, elle octroie à son ouvrage une dimension sociale et historique indéniable.



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page