stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Infrarouge (France 2) diffusera "21 Jours au coeur de l'illettrisme" le 16 décembre


Publié le Mardi 25 Novembre 2014 - modifié le Mardi 25 Novembre 2014 - 17:32


Infrarouge (France 2) diffusera "21 Jours au coeur de l'illettrisme" le 16 décembre
Pour France 2 et 21 jours, la journaliste Alexandra Alévêque part expérimenter leur quotidien : hommes et femmes illettrés, acteurs ou actrices X, ouvriers dans une usine...

Pendant 21 jours, elle va découvrir tout un monde, avec ses codes et ses difficultés.

Pendant 21 jours, elle va vivre aux côtés de ceux qu'elle filme. Elle va partager et raconter, à la première personne.

Carnets de bord engagés, récits à nu d'une adaptation et d'un apprentissage, ces films documentaires innovants saisissent la vie au plus près.

La case Infrarouge invite les téléspectateurs à réagir et commenter les documentaires en direct sur twitter via le hashtag #infrarouge
 

Elle est journaliste, a suivi une scolarité sans entraves et va partager le quotidien d'adultes illettrés.

Pendant 21 jours, Alexandra Alévêque a été bénévole au sein de l'association Mots et Merveilles, à Aulnoye-Aymeries, dans le nord de la France. Durant son séjour, elle a rencontré des hommes et des femmes qui, pour diverses raisons, ont grandi sans avoir les connaissances de base en français et en mathématiques. Elle a animé des ateliers avec eux, fait des dictées, du calcul et surtout écouté leur ressenti sur ce quotidien traumatisant, quand on n'est pas un adulte « comme les autres ».
 

Dans cette série documentaire innovante, la journaliste Alexandra Alévêque passe de l'autre côté de la caméra, pour expérimenter pendant 21 jours le quotidien de ceux qu'elle rencontre.
 

À chaque fois, tous les protagonistes ont été mis au courant de l'opération. Alexandra Alévêque se présente en toute transparence. Pour toucher du doigt ce qu'éprouvent des adultes illettrés aujourd'hui, elle devient bénévole dans une association.
 

Pour mieux deviner la vie des acteurs et actrices X, elle devient assistante d'une réalisatrice de films pornographiques. Pour comprendre l'engouement des français pour les vacances au camping, elle part travailler dans l'un d'eux à Argelès-sur-Mer.


Pendant 21 jours, et quelle que soit l'expérience vécue, Alexandra Alévêque tient son journal de bord. Elle raconte, à la première personne, ses difficultés, ses surprises, ses a priori qui s'envolent ou se confirment.


Elle est pour un temps auprès d'adultes illettrés ou dans l'industrie du X, mais n'oublie jamais d'où elle vient, professionnellement et socialement. Elle est à la fois dedans et dehors, mi-observatrice et mi-participante.

Cet exercice d'empathie active a une durée calculée: 21 jours, c'est assez long pour prendre des marques, et assez bref pour garder du recul. En 3 semaines, et sans interruption, Alexandra Alévêque s'adapte, perd ses habitudes et en prend de nouvelles. 

Partager le quotidien d'adultes illettrés, actrices X ou campeurs, apporte aussi un avantage décisif: se faire accepter en payant de sa personne, gagner le respect et recueillir les confidences.

Mardi 16 décembre 2014  à 22h40


















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings