stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue



Médias

Jean-Marc Morandini : Découvrez les noms chroniqueurs qui ont tourné le pilote pour ITélé (CNews)


Publié le Mercredi 7 Décembre 2016 à 15:32




Jean-Marc Morandini devrait être de retour sur Itélé au mois de janvier 2017 et après une semaine de diffusion durant la très longue grève des journalistes de la chaîne d'infos, Morandini a tourné un pilote qui devrait être une nouvelle version de Morandini Live qui avait été décriée par quelques approximations, notamment sur le choix de certains intervenants.

Par exemple, dans Morandini Live, Linda L'Hrar, spécialiste en ressources humaines, était présentée comme "experte en politique américaine", la dorénavant très célèbre "Samantha", fille de Rachel Bourlier, la chroniqueuse de l'émission de Morandini, se trouvait, en fait à Londres alors qu'on pouvait penser qu'elle était correspondante aux États-Unis mais aussi Rachel Bourlier qui lisait une page Wikipédia comme l'avait révélé l'émission Quotidien sur TMC.

Le Parisien en dit plus sur les chroniqueurs qui ont tourné ce fameux pilote et voici les noms et leur CV : 

- Trina Mac Dean : Ancienne candidate de l'émission de téléréalité "Qui veut épouser mon fils ?" et devenue chroniqueuse,  spécialisée dans le monde de la télé-réalité (également) sur la chaîne Non Stop People

- Mathieu Gérard : Il était reporter dans "19h live", le magazine que présentait Nikos Aliagas cet été sur TF1 et a travaillé avec Alessandra Sublet sur France 2

- Mickaël Potot : Il a travaillé pour Téléshopping et pour Goom Radio.

- Marion Aydalot : Ancienne chroniqueuse dans « Touche pas à mon sport » sur C8

- Anas Tazi : Journaliste pour la presse people

- Andréa Etondè : journaliste sur la plateforme africaine Okabol.

LE SITE LE JOUR AVAIT EU DES INFOS SUR LE PILOTE


Comme le révèle Les Jours, lors du tournage de ce pilote, l'animateur a fait un édito qui ne manque pas de piquant :
 
Dans une démocratie, il est important que les Français fassent confiance à leur presse, leurs journalistes. Alors peut-être qu'il faut arrêter de jouer à 'Madame Soleil'.

Et si nous, les journalistes, on se contentait de dire ce que l'on sait et non pas ce que l'on croit?

Les journalistes, c'est vrai, n'aiment pas se remettre en cause, n'aiment pas être critiqués, alors prudence, car en démocratie, la presse doit être forte, et pour que la presse soit forte, elle doit être crédible. C'est notre responsabilité. C'est mon avis, je le partage