stephanelarue.com

Kerredine Soltani: découvrez le clip "Pleure pas"


Publié le Mercredi 1 Avril 2015 - modifié le Mercredi 1 Avril 2015 - 11:12


C’est en relevant un défi auprès d’un de ses amis qui lui reprochait de ne s’intéresser qu’au R&B, qu’il postera une annonce sur internet pour rechercher une chanteuse. Depuis, la petite ZAZ est devenue l’une des interprètes et l’une des voix les plus aimées et les plus vendeuses en France et au-delà des frontières, et Kerredine l’un des auteurs et producteurs les plus réclamés et sollicités. Mais Kerredine est avant tout un artiste qui aime les rencontres et qui aime la scène.Un homme qui sait dire oui mais aussi qui sait refuser quand il pense qu’un projet ne lui correspond pas. Il est aussi un chanteur à part entière.
 

Kerredine est élégant et impertinent. Tout du moins il sait l’être quand il faut. Le reste du temps, il aspire à vivre sa propre liberté sans se soucier du regard des autres. Liberté de penser, liberté d’écrire, liberté de vivre une vie d’artiste..... Kerredine a l’esprit bohème. Il sait d’où il vient. A aucun moment il n’a regretté ses choix devant son frigo vide.... Il est sans conteste, lui, et personne d’autre. . Et quand on parle des autres, on se rend compte que sa plume a beaucoup servi avant de se poser sur cette feuille blanche qui l’attendait pour son aventure solo, pour lui tout seul. Son premier album nous a présenté un artiste qui se cherchait et qui avait des choses à dire, mais celui-ci est aux antipodes. Dans ce nouvel album, son rôle de dandy chic lui va à merveille et le définit parfaitement. Dès les premières notes et le premier son de sa voix, on comprend que cet album-là résonne différemment. Le mot "juste" convient parfaitement.... Et puis le mot "equilibré" également.
 
 
 
Il n’y a rien de trop, si ce n’est l’essentiel. Aucun artifice. Vous savez ces chansons qui nous transportent et nous offrent de belles images d’enfants, d’odeurs incontournables qui nous ont marquées : parfois sucrées, parfois salées, avec de la menthe et des épices.... et puis des couleurs toujours joyeuses et chaudes ; cet album nous ramène à prendre conscience du parcours quotidien de nos vies sans rentrer dans une moralité lourde. Il nous propose des histoires, des saynètes de vie plus douce qu’amère ; Kerredine se lâche, assume sa tessiture, son phrasé et chaque mot. Dans Bandit chic, il décolle, ondule les vibrations de sa voix tout en apportant son focus sur les relations hommes femmes et sur les détails qui nous séparent tout en nous réunissant. Un sujet récurrent qu’il prend plaisir à décliner dans son album conçu comme de petits films, de petits scénarios qui laissent place à notre imagination avec des références qui font mouche.

Kerredine Soltani se la joue tour à tour macho, confident, grand frère, amoureux, homme et parfois ado. Cet album est frais, péchu, il aura un rôle à jouer sur les ondes, dans le petit écran, dans la voiture pour lutter contre les bouchons, en fond sonore dans une soirée entre amis..... et puis sur scène.

Quant à la production et au mixage de l’album, rien à dire. Beau travail d’équipe. Cet album fait du bien, tout simplement ; simple comme Kerredine Soltani ; Kerredine a trouvé sa voix et avec cet album, il donne le ton.

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings