stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


La Correspondance amoureuse de Cagliostro par Marie-France Gibert-Baillet


Publié le Mercredi 29 Octobre 2014 - modifié le Jeudi 30 Octobre 2014 - 20:17


La Correspondance amoureuse de Cagliostro par Marie-France Gibert-Baillet
"Faisant fi de la Croix
Et fi de la Bannière
Pourfendons à l'enclume,
L'ignoble quarteron,
Des cacochymes vieillards
Radoteurs, veules, crachoteux,
Nidoreux endêvés,
Duriucules de la feuille
Scribouillards pataraffes
De saintes bulles papales
Moralisateurs de pauvres jacques
Jetés au casse-pipe sans pitié
Tandis que rasibus ils se grisent."

À travers cette correspondance mettant en scène un double du célèbre Cagliostro, l'auteure illustre un érotisme parfois joyeux, tantôt macabre, les amants n'oubliant jamais que la passion amoureuse ne peut après "la petite mort" se terminer que par la grande.

À des lieues de tout récit ordinaire, Marie-France Gibert-Baillet joue d'une plume savante pour donner à l'ensemble une poésie éloignée du pur discours.

S'inspirant des représentations du peintre Clovis Trouille, l'ouvrage porte cependant une autre manifestation de l'anarchie, celle qui refuse les liens amoureux ordinaires entre un homme et une femme, qui surpasse les tabous de la vie quotidienne.

Cependant, sous cette revendication libertaire, tous les poncifs amoureux se retrouvent: le désir, la jalousie, le romantisme ou encore l'amour à mort. La liberté et le plaisir: de ton, des mots, de la vie !

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings