stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


La sécurité dans les trains en question après la fusillade du Thalys


Publié le Samedi 22 Août 2015 - modifié le Samedi 22 Août 2015 - 16:24


L'homme qui a commis l'attentat dans un Thalys avait en sa possession une kalachnikov, 9 chargeurs, un pistolet automatique et un cutter. Le débat sur la sécurité dans les trains est relancée. 

En effet, les passagers des aéroports sont contrôlés avant d'embarquer mais aucun contrôle n'est effectué sur les lignes ferroviaires à part l'Eurostar, mais rien sur le Thalys et les TGV. 

Le Ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve affirme qu'il s'occupe de ce problème... Après coup ?

Bertrand Monnet, professeur titulaire de la Chaire Management des risques criminels à l’Edhec explique à L'Express : "Les gares et les trains sont des cibles idéales pour les terroristes. Il n’existe actuellement aucun détecteur d’armes dans les gares"

Un spécialiste de la sécurité ferroviaire explique à La Voix du Nord qu'"Il n’y a rien de plus simple. On ne peut pas contrôler tous les passagers ni leurs valises comme pour un avion. Il y en a beaucoup trop. Ou alors, il faudrait équiper toutes les gares de points de filtrages, comme dans les aéroports… la plupart du temps, il n’y a aucun policier sauf dispositif spécial pour une raison particulière. Dans ces trains-là, les seules personnes présentes (pour faire la police), c’est le personnel SNCF."

Sur BFMTV, Roger Marion, ancien chef de la division nationale antiterroriste à BFM TV : "Nous avons pris des mesures sur le contrôle des bagages et des passagers sur l’Eurostar. Les Espagnols ont fait la même chose après les attentats de Madrid sur les trains à grande vitesse. Par rapport aux mesures de sécurité mises en œuvre dans les ports et les aéroports, ça pose un problème"

L ancien agent de la DGSE Claude Moniquet explique que "Si vous prenez le Thalys pour la Grande-Bretagne, vous allez être contrôlé et vos bagages vont passer au rayon X, parce que vous franchissez une frontière de l’espace Schengen. Mais entre l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et la France, il n’y a aucun passage de frontière internationale. Il n’y a pas de contrôle d’identité, il suffit d’avoir un titre de transport valable pour monter à bord du train."



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page