stephanelarue.com

Lancement de Souffrancesinvisibles.com, le Webzine de Détox’Affective


Publié le Dimanche 2 Février 2014 - modifié le Dimanche 2 Février 2014 - 20:21


Lancement de Souffrancesinvisibles.com, le Webzine de Détox’Affective
Nous sommes tous de potentielles victimes de souffrances invisibles : Victime de l’attitude toxique d’un tiers dans sa vie privée ou professionnelle, victime de l’ignorance ou de l’égoïsme des autres, victime de systèmes ancestraux ne faisant cas des problèmes inviduels a fortiori invisibles ou incompréhensibles.

Violences conjugales, harcèlement moral, handicaps, SDF, perversions et manipulations…
Le webmagazine Souffrances Invisibles donne la parole aux victimes, informe sur les toxicités affectives et les situations avec pour objectifs annoncés la prise de conscience du plus grand nombre, la proposition de solutions aux victimes et la volonté d’impacter les systèmes pour faire reconnaître les victimes de souffrances invisibles.

Les souffrances invisibles sont enfin les conséquences directes d’une réalité sociétale du « Prêt à penser », et de « La psychologie de comptoir ». Dans une société narcissique ou regarder l’autre n’est plus une priorité, celles et ceux qui oseront clamer leurs souffrances se verront exclus, vous devenez coupable d’être victime. Combien de victimes ont finies par être socialement exclues ? Combien de victimes ont été rattrapé par les sentiments de honte et de culpabilité, sentiments consécutifs aux doutes exprimés par les autres ?

Les souffrances invisibles sont un système de triple-peine : je suis victime, l’institution ne s’intéresse pas à moi, mon entourage détourne le regard.
Notre webzine veut être un acteur pour une meilleure compréhension et reconnaissance des victimes, un outil d’information pour que les entourages changent les regards et un support de dialogue entre les victimes pour briser les solitudes et les tabous.

Souffrances Invisibles est strictement novateur et ce, pour cinq raisons :
  • Le 1er Webzine spécialisé sur cette problématique à spectre large,
  • Magazine 2.0 par essence soit en prise directe avec les nouvelles habitudes d’usage de l’information,
  • Magazine communautaire puisque les dossiers répondent aux attentes des témoignants, les victimes sont de fait les rédacteurs en chef,
  • Magazine d’influence puisque relié directement avec les réseaux sociaux c’est à dire en prise directe avec les cibles potentielles à commencer par un accès direct aux victimes,
  • Pure Player, ce webzine multimédia se développe sur les bases des succès éditoriaux actuels.
 
Souffrances Invisibles n’est pas fait pour plaire à tout le monde, et surtout pas aux coupables.

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings