stephanelarue.com

Le chanteur Hervé Cristiani (Il est libre Max) est mort


Publié le Mercredi 16 Juillet 2014 - modifié le Mercredi 16 Juillet 2014 - 13:15


Le chanteur Hervé Cristiani, dont l'un de ses plus grand succès était la chanson "Il est libre Max" en 1981 est mort des suites d'un cancer selon le blog de Jean-Marc Morandini.

Le chanteur avait été victime d'un infarctus en 2013 il en avait parlé sur son compte Facebook :

"Alors voila .... Jugeant que mon actualité sur FB était finalement un peu répétitive j ai décidé de pimenter les choses j ai donc décidé de faire un infarctus .... Fallait y penser oui hein ?
 
J ai eu de la chance dans Mon malheur : ayant des douleurs dans la nuit de vendredi je suis allé à l hosto et la en pleine échographie et Vlan ! j ai fait l infarctus sous les yeux des médecins je suis très fier de mon timing.....

Donc je suis mort un peu mais pas très longtemps ( je vous raconterai si vous êtes sages...) et puis sous les coups de boutoirs des médecins qui faisaient du trampoline sur mon sternum mon coeur est reparti '' je l ai toujours dit :'' à coeur vaillant rien d 'impossible '' donc me revoilou hé hé ! Je suis a l hosto pour le moment j ai ma gratte sur les genoux et je fais des concerts aux infirmières qui sont très gentilles avec moi ....

Voila les nouvelles les amis je vous remercie tous et de tout coeur pour vos messages de sympathie et de rétablissement....je m applique comme il faut à bien ressusciter...j ai déjà commencé une chanson sur cette histoire... Je suis content de vous retrouver ....

Pour le moment je suis sur ipad j ai pas toutes les possibilités de publier des photos mais ça va pas tarder y en a des marrantes ....bisous a tous ....
"

Hervé Cristiani avait 66 ans.

Biographie (Wikipédia) :

Hervé Cristiani né en 1947. Au collège des Jésuites, il est cancre de la 11e à la terminale. Sa présence indispensable à la chorale a pesé en sa faveur pour ne pas être renvoyé. Il aime à dire que ses véritables études ont commencé le jour où elles se sont terminées.
 
Influencé par le blues et le folk dès le début, Hervé Cristiani est réfractaire à la chanson française de l'époque. Fasciné par Ray Charles, Marvin Gaye, Aretha Franklin, il n'apprécie guère les programmations radio de l’époque, comme Claude François ou Johnny Hallyday.
 
À 15 ans, il fréquente l'American Center où s’exprime sur une scène ouverte la fine fleur des guitaristes blues-folk parisiens[non neutre]. Bon guitariste, il partage alors la scène avec ses amis Marcel Dadi, Dick Annegarn, Bill Deraime, Jacques Higelin, Maxime Le Forestier et consorts, tous à cette époque aussi inconnus que lui.
 
En parallèle, Hervé Cristiani fréquente aussi le petit conservatoire de Mireille. Une forte complicité qui durera jusqu’à la mort de Mireille s'installe entre ces deux perfectionnistes. Cette période sera, grâce à elle, celle de ses premières apparitions télé et radio. C’est dans cette période qu’il sort son premier 45 tours chez AMI Records, suivi d'un second avec Dick Annegarn La femme fleur, chanson rigolote inspirée par Georges Wolinski.
 
Durant son adolescence, quand il ne joue pas de la guitare, Hervé Cristiani lit beaucoup et s’intéresse à la physique théorique, à l’histoire, aux religions, à la littérature et joue au tennis à un certain niveau de compétition.
 
Rencontrant le directeur de Polydor dans un train, il aurait joué son premier 33 tours aux échecs qu'il aurait gagné.[réf. nécessaire]
 
Les albums et les tournées - souvent en compagnie de Francis Cabrel - s'enchaînent ensuite avec des fortunes diverses. Hervé vit sa vie d'artiste sans hystérie avec flegme et discrétion. Il ne sacrifie pas aux modes et continue à produire régulièrement livres et albums.

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings