stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Le compositeur et chef d'orchestre Pierre Boulez est mort


Publié le Mercredi 6 Janvier 2016 - modifié le Mercredi 6 Janvier 2016 - 12:57


Le compositeur et chef d'orchestre Pierre Boulez est mort
Pierre Boulez, né le 26 mars 1925 à Montbrison (Loire) est mort le 5 janvier 2016 à l'age de 90 ans à Baden-Baden en Allemagne était compositeur, pédagogue et chef d'orchestre français.

Il prend ses premiers cours de piano à l’âge de sept ans. Après des études secondaires au petit séminaire de Montbrison, l’institut Victor de Laprade, il est admis à Lyon en classe de mathématiques supérieures pour l’année scolaire 1941-1942 qu’il délaisse l’année suivante pour se préparer au concours du Conservatoire de Paris où il rentrera en 1943. En 1944, il étudie le contrepoint avec Andrée Vaurabourg et entre dans la classe d’harmonie d'Olivier Messiaen dont il finira par bouder les cours au printemps 1945 pour aller étudier le sérialisme avec René Leibowitz. Mais jugeant son enseignement trop rigide quant à l’application des techniques héritées de la seconde école de Vienne, il prend également ses distances avec ce dernier dès l'automne suivant et retrouve assez vite une complicité avec Messiaen : « Échanger Messiaen contre Leibowitz, c’était échanger la spontanéité créatrice, combinée avec la recherche incessante de nouveaux modes d’expression contre le manque total d’inspiration et la menace d’un académisme sclérosant »racontera-t-il plus tard à Antoine Goléa.

Il compose durant cette époque sa Première Sonate pour piano (1946) qui, plus encore que la Sonatine pour flûte et piano, effectue la synthèse des influences récentes du jeune compositeur. Puis se trouvent ses cantates Le Visage nuptial et Le soleil des eaux, appuyées sur des poèmes de René Char et souvent décrites comme sa période lyrique, ainsi que sa 2e sonate pour piano (1948) écrite à 23 ans, chef-d'œuvre du « premier Boulez », d’un lyrisme véhément prenant pour cadre le modèle de la sonate beethovénienne pour mieux le pulvériser en poussant plus loin l’exploration des techniques sérielles.

La suite de sa biographie ICI



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page