stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Les enfants de la télé : la grande soirée des 20 ans sera diffusée le 27 juin sur TF1


Publié le Mercredi 10 Juin 2015 - modifié le Samedi 13 Juin 2015 - 16:05


© François Darmigny
© François Darmigny
Depuis vingt ans, nous sommes tous des enfants de la télé ! Pour fêter comme il se doit l’anniversaire de ce programme culte, Nikos Aliagas, entouré en plateau des plus grandes stars françaises, réserve une soirée riche en émotions à Arthur… pour la première fois convié à sa propre émission ! En coulisses, l’ambiance bat son plein, les langues se délient et les souvenirs de casseroles se succèdent. A qui revient la palme ? Elie Semoun, trente fois invité sur le plateau des «Enfants de la télé». Qui dit mieux ?

Lundi 8 juin. Studios de la Plaine Saint-Denis. Sous une standing ovation, Arthur entre sur le plateau des Enfants de la télé, au bras de Florence Foresti. L’animateur est ému. Très ému. Maître de cérémonie d’un soir, Nikos Aliagas a pris les commandes du programme, réunissant autour de la table tous ses amis artistes, qui se succéderont au cours de la soirée.

Gad Elmaleh, Dany Boon, Isabelle Nanty, Titoff, Patrick Bosso, Pierre Palmade, Elie Semoun, Michaël Youn, Laurent Baffie, M. Pokora, Pascal Obispo, Hélène Ségara, Sandrine Quétier, Michel Boujenah…

L’heure est à la fête et Arthur ignore tout des réjouissances. «Je m’attends à être bizuté, mais j’ai prévu quelques munitions !», prévient-il.

Les «vannes» s’enchaînent tandis que, images à l’appui, les spectateurs découvrent des magnétos sur vingt ans de dérapages, de casseroles, de stars, d’émotions, de bafouilles…

Quel malin plaisir pour les invités de découvrir Arthur en peau de bête poussant la chansonnette ! Les surprises sont naturellement au rendez-vous…

«Un grand monsieur»

En coulisses, les artistes ne perdent pas une miette de ce qui se passe en plateau. La rumeur enfle : le bébé présent au générique de l’émission serait-il réellement Kev Adams ?

Les rires fusent… Entre deux prises, M. Pokora, en smoking noir comme ses complices, sourit malicieusement. «J’ai toujours suivi Les enfants de la télé. J’ai la chance d’y participer depuis dix ans et je suis toujours honoré d’être convié. La bonne humeur est toujours de mise. Je revendique haut et fort le «droit à la déconne» et la possibilité de découvrir de petites perles à travers les casseroles des invités. Nous avons tous des vieux dossiers à dissimuler, des premiers castings épouvantables… Pour ma part, j’ai eu droit à des images d’archives de la Fête de la musique, d’il y a deux ans. J’avais complètement oublié les paroles du titre Au café des délices, que je devais interpréter en duo avec Patrick Bruel. Quel grand moment de solitude ! Je connais Arthur depuis longtemps. Il a toujours été là pour me soutenir, venir me voir en concert. Il s’intéresse vraiment aux artistes et à la nouvelle génération. Il travaille tout le temps, ne s’arrête jamais. C’est un grand monsieur et cette soirée est aussi l’occasion de lui rendre hommage», insiste le chanteur.

Près de lui, Michaël Youn, particulièrement sage à cet instant, se laisse aller aux confidences. «Je n’ai, hélas, pas de casseroles sur Arthur mais je peux révéler un scoop au monde entier : lorsqu’il a débuté sa carrière à la radio sur Skyrock, il avait si peu d’argent qu’il dormait dans les studios». Info ou intox ? «En tout cas, cette émission m’inspire de très bons moments de télévision, même si elle ne me rajeunit pas car mon rêve est de demeurer un éternel enf-ult, un enfant-adulte !».

Concentré, Arnaud Tsamère, micro à la main, est sur le qui-vive, chargé de faire le relais entre le plateau et le salon VIP. «Je collabore avec Arthur sur Vendredi tout est permis et c’est une chance de côtoyer un si grand professionnel avec une telle bienveillance. Il fait aujourd’hui les choses pour le simple plaisir de s’amuser et cela se voit ! Je redoute qu’il mette tôt ou tard la main sur certaines images de mes débuts…»

«Comme une consécration»

Direction le studio photos où Titoff et Laurent Baffie esquissent quelques pas de danse.

«Arthur ne connaît toujours pas la pire de mes casseroles, s’amuse ce dernier. Un jour, je la lui apporterai sur un plateau car c’est l’une des rares émissions que j’apprécie. Et puis, rendons à César ce qui est à César, mes «vannes» n’ont jamais été coupées au montage !» Titoff le coupe. «Je n’en veux pas à Arthur mais j’ai quand même eu droit à de beaux moments de honte. En même temps, c’est de bonne guerre : j’aime le «chambrer» dès que j’en ai la possibilité ! Les enfants de la télé est un programme assez crucial pour les artistes. Lorsque je me suis assis la première fois autour de la table, je me suis pincé pour y croire car c’est une sorte de consécration», reconnaît l’humoriste.

Un point de vue partagé par Baptiste Giabiconi. «Ce programme a bercé toute mon enfance. J’ai vingt-cinq ans et j’ai grandi avec lui. Dès ma première rencontre avec Arthur, j’ai eu un très bon feeling avec lui. Il est un exemple pour moi. Il règne toujours une excellente ambiance sur ce plateau où les artistes arrivent détendus, simplement heureux d’être là. Il est très important de faire preuve d’autodérision et même si toute vérité n’est pas bonne à dire ou… à montrer, il faut savoir assumer».

A quelques pas, Hélène Ségara s’amuse d’un magnéto dans lequel Arthur chante faux. Très faux. «Heureusement pour lui, il ne souhaitait pas faire carrière dans la chanson ! Je me souviens parfaitement du jour où il a voulu reprendre avec moi Vivo per lei : ce fut un grand moment de solitude pour lui… comme pour moi ! Je suis heureuse d’être présente pour Les vingt ans des enfants de la télé. Arthur est un ami proche. Perfectionniste, parfois réservé, c’est avant tout un homme au grand cœur. Chaque enregistrement est un moment de divertissement pur. J’ai, finalement, peu de casseroles à mon actif même si Arthur a su dénicher des images d’école. En revanche, je garde un souvenir mémorable d’un dérapage avec Eric, Ramzy et Francis Lalanne qui avaient cassé un bout du décor ! Ce programme a bien encore vingt ans devant lui pour nous en faire voir de toutes les couleurs !»

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings