stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Madour de Marca Stay


Publié le Vendredi 25 Octobre 2013 - modifié le Dimanche 27 Octobre 2013 - 18:57


Madour de Marca Stay
Une émotion vibrante et une tendre compassion nous envahissent à la lecture de "Madour".

La maison familiale, les rives de l'Adour, la nature sauvage... un écrin pour la jeune plante qui s'y aventure, rappellent Colette et Francis Jammes.

L'enfant aux aguets de tout ce qui vit, bêtes et hommes, a une grande faculté d'accueil et d'émerveillement. Elle est diverse, insaisissable, sage et révoltée, heureuse et souffrante, libre et liée.

Ses émois sont dits dans une langue lumineuse et précise qui n'empêche pas les jeux de mots, les associations d'idées, rimes, allusions et anachronismes bienvenus.
Les personnages dessinés d'un trait puissant font irruption dans le décor bucolique pour souvent agresser, blesser l'enfant. Avec la figure jupitérienne du père, brutale et cocasse qui s'invite au long du récit, elle exorcise ses démons.

Ce témoignage courageux, honnête et transparent est un héritage douloureux et précieux à transmettre: l'aisance, la fluidité, le style alerte et flamboyant, la poésie, la sensualité, l'humour, les références, les chutes, en font une lecture captivante et édifiante.

Les scènes, les tableaux, l'atmosphère, la juste tonalité, pourraient être les séquences possibles d'un scénario...

"Madour" peut être "cette réalité de l'enfance, réalité grave, héroïque, mystérieuse que d'humbles détails alimentent et dont l'interrogatoire des grandes personnes dérange brutalement la féerie..." (Jean Cocteau - Les Enfants terribles)

Maguy Marion



















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings





sur cette page