stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Morandini sur Itélé le 19 octobre : La direction répond à la SDJ d'Itélé et c'est plutôt cinglant !


Publié le Vendredi 7 Octobre 2016 - modifié le Vendredi 7 Octobre 2016 - 17:47


C'est la nouvelle qui étonne le petit monde des médias, Jean-Marc Morandini, dans la tourmente depuis sa mise en examen pour "corruption de mineurs aggravée" sera à l'antenne dès le 19 octobre prochain, du lundi au vendredi de 18h à 19h,  sur Itélé, groupe Canal+ et appartenant à Vincent Bolloré dont il est proche. 

Même si l'animateur-producteur a été écarté de l'antenne d'Europe 1, puis visuellement de l'émission "Crimes" sur NR1J2, le groupe Canal+ lui donne tout son soutien et lui donne la direction de l'émission "Morandini Live" consacré à l’actualité des médias avec interviews et débats.

LA RÉDACTION d'ITELE SOUS LE CHOC

Selon Michael Zolto, journaliste médias au Parisien, l'annonce officielle du groupe Canal+ fait grincer des dents à la rédaction comme il le dit dans plusieurs Tweets : "La direction de @itele  a justifié l'arrivée de @morandiniblog  par "le besoin de faire de l'audience" et "la présomption d'innocence. La réaction d'un journaliste de @itele  après l'annonce de l'arrivée de @morandiniblog  : "On est sous le choc, humiliés, en colère"

Selon Le Monde, un autre journaliste de la chaîne explique : "C’est une claque. L’émoi est très vif dans la rédaction. Nous sommes atterrés. Nous repartons dans une crise à i-Télé"

ITELE, UNE CHAÎNE QUI A BESOIN D'AUDIENCE A TOUT PRIX ?

Selon Le Monde, le directeur générale d'Itélé aurait justifié son choix en reprenant les propos d'un journaliste de la chaîne : "Vendredi matin, la direction est venue expliquer son choix devant la rédaction : elle l’a justifiée par un principe d’audience, en disant que Jean-Marc Morandini était suivi par des millions de personnes et pouvait aider à redresser la chaîne"

Outre l'arrivée de Jean-marc Morandini, la direction d'Itélé penserait à engager un autre personnage qui fait polémique lui-aussi si l'on en croit les informations du Point et il s'agirait d'Éric Zemmour qui ferait son grand retour sur la chaîne d'info.

Même si le polémiste est très largement critiqué, il reste, néanmoins,  n°1 des ventes de livres et accuse de grosses audiences quand il est invité dans des émissions de télévision. 
 

LE COMMUNIQUE DE GROUPE CANAL+

"Jean-Marc Morandini rejoindra, comme prévu, iTELE à partir du mercredi 19 octobre.
 
Il animera MORANDINI LIVE, un magazine consacré aux médias avec interviews, débats et infos liés à l’actualité du secteur.
 
MORANDINI LIVE, c’est du lundi au vendredi de 18H à 19H."

LA SDJ d'Itélé répond par le biais d'un communiqué

" L'arrivée de Jean-Marc Morandi est inacceptable "

La Société des journalistes d'I-télé- Canal+ a appris avec consternation la venue de Jean-Marc Morandini sur l'antenne de l'iTele à partir du 19 octobre pour une émission quotidienne consacrée aux medias.

La rédaction est sous le choc, inquiète de l'impact de cette décision.

A plusieurs reprises déjà depuis l'ouverture d'une enquête à son encontre, nous avons exprimé notre profond désaccord sur la venue de Jean-Marc Morandini. Nous l'avons exposé à notre direction. Il nous apparaissait déjà qu'il était inacceptable d'associer notre image à celle d'un producteur de série érotique sur le net (Les Faucons), cette situation étant de nature à porter atteinte à notre honneur, à notre réputation et d'une manière générale aux nos intérêts moraux.

Notre métier repose sur la crédibilité. Celle d'une rédaction, celle de ses journalistes. Sur notre image. Sur une déontologie. C'est notre bien commun.

Sans préjuger de sa culpabilité, en respectant sa présomption d'innocence, il est évident que la présence de Jean-Marc Morandini entachera l'image de la chaine et de ses journalistes.

Il y a deux semaines, la direction nous expliquait que " les faits reprochés à Jean-Marc Morandini (étaient) graves, et (que) la question de son arrivée ne se (posait) plus. Sauf contrordre ".

L'argument avancé aujourd'hui par la direction pour justifier ce " contrordre " est le suivant : faire remonter les audiences. Il est d'un cynisme en complet décalage au vu de la gravité des faits qui lui sont reprochés.

Actuellement Jean-Marc Morandini est mis en examen pour " corruption de mineurs ", et " corruption de mineurs aggravée " par l'utilisation d'un moyen de communication électronique. Par ailleurs, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer une activité professionnelle en lien avec des mineurs.

Le contrôle judiciaire reflète la gravité des soupçons qui l'empêchent, à nos yeux, de pouvoir être l'une des incarnations fortes d'iTélé. Que ferons-nous lors de la prochaine étape judiciaire pour rendre compte des faits ?

Le simple fait d'écrire ces lignes nous paraît à tous surréaliste.

Alors que depuis des années, l'opinion attend particulièrement des personnalités publiques la probité qui s'impose à tous, alors que le principe d'un retrait de ses fonctions lors d'une mise en examen en attendant le jugement est communément acquis (chez les élus, les fonctionnaires, les sportifs, entre autres) comment pourrions-nous, en tant que journalistes, nous en exonérer ?

Parce que nous souhaitons tous la réussite de notre chaine et parce que le 19 octobre est encore loin, nous demandons à notre direction de revenir sur sa décision. Dans l'intérêt de tous."

La direction répond à la SDJ et c'est plutôt cinglant

"Le communiqué de la SDJ d’iTELE diffusé cet après-midi met en cause le principe de la présomption d’innocence.
 
Les directions d’iTELE et du Groupe CANAL considèrent que ce principe est un droit essentiel de la démocratie, et continueront à l’appliquer."
 

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings