stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Nabilla Benattia : Et voici la couverture intégrale de son livre "Trop vite"


Publié le Dimanche 13 Mars 2016 - modifié le Dimanche 13 Mars 2016 - 13:30


Alors que les fans de Nabilla attendent avec impatience la sortie de son deuxième livre "Trop vite" qui sortira le 7 avril prochain. La jeune femme y diffusera, ce dimanche la couverture sur les réseaux sociaux. En attendant la sortie du livre, voici le résumé que nous pouvons retrouver depuis plus d'une semaine sur les sites de vente de livres.

"Nabilla est née d'un abandon. Le divorce de ses parents l'a laissée seule, à quatorze-quinze ans, livrée à elle-même. Sans repères, furieuse de la démission familiale, son existence devient aventureuse. Pourquoi se lever, étudier ?

Elle grandit sans mûrir. Survit en s'émancipant. Sa beauté délurée l'entraîne vers le mannequinat avant que des voyous ne repèrent ses charmes : ils l'utilisent pour ouvrir des comptes bancaires et blanchir de l'argent.

Nabilla est arrêtée à l'aéroport de Genève et placée en prison pour mineurs. Elle s'en évade. Premières cavales. Puis la téléréalité, fulgurante, la remarque sur Facebook, jusqu'à cette sortie culte en 2013, au confessionnal des « Anges de la téléréalité » : « Non mais allô quoi ? »

De retour à Paris, les paparazzis ne la lâcheront plus. Commence la course surchauffée d'une icône médiatique, à la fois provocante, rieuse et malheureuse. Toujours sur la brèche.

Elle trouve en Thomas, rencontré sur le tournage des Anges, un rempart et un amour. La roue tourne de plus en plus vite. L'argent, le cash, la notoriété, les flashs. Mais aussi la hantise d'être ramenée partout à sa dimension de bimbo - son nom devient synonyme de vide et de bêtise crasse.

Cette reconnaissance toxique ne lui laisse ni répit ni choix réel. Elle raconte le « Nabilla bashing » : l'agoraphobie, le public intrusif, les producteurs minables, d'ouvertures de boîtes de nuit en photos volées. Elle raconte aussi les instants de grâce, l'amour, l'insouciance et l'idéal de la jeunesse. Des bris de conte de fée.

Et revient sans fard sur la dispute au cours de laquelle son compagnon est gravement blessé. Incarcérée, Nabilla apprend en cellule, par la télévision, qu'elle encourt trente ans de prison. Elle s'effondre.

Trois mois plus tard, malgré le contrôle judiciaire qui interdit tout contact entre eux, elle retrouve Thomas. Tous deux ne se quitteront plus, prêts à devenir un couple hors la loi. Nouvelles cavales, nouvelles errances, jusqu'en Italie, pour fuir les regards. Mais on les reconnaît partout...."

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings