stephanelarue.com

Nabilla soupçonnée de tentative d'homicide, voici ce qu'elle risque


Publié le Vendredi 7 Novembre 2014 - modifié le Vendredi 7 Novembre 2014 - 14:38


Nabilla a été placée en garde à vue après des soupçons de tentative d'homicide d'avoir poignardé son petit ami, Thomas Vergara mais que risque la jeune femme ?

Nous ne sommes, pour le moment que sur des soupçons puisqu'une enquête est en cours et que la présomption d'innocence est de mise mais s'il est avéré qu'elle a effectivement poignardé Thomas, elle sera présentée à un juge d'instruction qui lui signifiera sa mise en examen juste après sa garde à vue (pour le moment de 48 h) et placée en détention provisoire.

Si l'affaire est traitée en correctionnelle, Nabilla pourrait soit être jugée en comparution immédiate, soit placée sous contrôle judiciaire.

Maître Eolas a expliqué à L'Express :
 
"Ce n'est pas parce qu'elle est entendue par la police pour "tentative d'homicide" qu'elle sera obligatoirement inculpée pour ce motif. Même si au regard de la jurisprudence, lorsque plusieurs coups sont portés dans une zone avec des organes vitaux, comme l'est le thorax, le juge considère qu'il s'agit d'un indice sérieux en faveur de l'intention d'homicide. Tout dépend évidemment de la taille de la lame. Si elle est mise en examen pour "tentative d'homicide", l'affaire devient criminelle et relève des assises. Elle risque jusqu'à 30 ans de prison, même si dans les faits, la peine sera plus légère."

Mais dans le cas présents l'avocat pénaliste explique :
 
Si les blessures sont superficielles, le juge peut également décider de la mettre en examen pour "violences volontaires" avec deux circonstances aggravantes: l'usage d'arme et le fait que sa victime soit son concubin. Dans ce cas, elle risque jusqu'à cinq ans de prison. Si son compagnon a plus de 8 jours d'ITT, elle encourt 7 ans de prison.

L'avocat pénaliste explique sur son compte Twitter :
 
Il s'agit bien sur de violences aggravées (arme + sur concubin), donc elle encourt 5 ou 7 ans de prison selon la gravité des blessures.

Thomas ne souhaite pas porter plainte, est ce que cela change quelque chose ? L'avocat est catégorique :
 
Absolument rien. En France, les plaintes ne sont quasiment jamais nécessaires aux poursuites judiciaires. Cela permet d'éviter les pressions sur les victimes, notamment dans les cas de violences. Le fait que Thomas porte ou non plainte ne changera pas l'issue du procès, la seule différence c'est qu'il ne sera pas averti par courrier de la date de l'audience. En revanche, en tant que victime, il sera entendu comme témoin. 

 

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings