stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Médias

Pourquoi Emilie Picch devrait reprendre la présentation du Mad Mag !


Publié le Vendredi 2 Décembre 2016 à 16:03




Cela fait quelques mois que Le Mad Mag souffre de ses audiences, même, s'il faut bien l'avouer, Ayem Nour a réussi à remonter l'audience à l'instar de Martial qui avait planté la case. Une audience qui remonte, certes, mais pas suffisante pour en faire un succès hallucinant.

Il est bien loin le temps des 650 000 téléspectateurs que rassemblait Matthieu Delormeau à l'époque du "Mag", qui n'a rien à voir avec le "Mad Mag" d'aujourd'hui. Sauf qu'à 120 000 téléspectateurs en moyenne, hors diffusion des "Anges", la tranche ne rassemble pas suffisamment de téléspectateurs. 

Le problème avec le Mad Mag, ce n'est pas forcément le concept, qui peut être grandement amélioré, car la cible est, tout de même, intéressante pour les annonceurs dès lors que l'audience remonte mais c'est sur le message globale qui est véhiculé. Aujourd'hui, on ne parle de l'émission que pour ses tacles, règlements de compte ou les happenings qui sont, visiblement, copié de Touche pas à mon poste.

Lorsque l'on s'adresse à un public, jeune ou plus âgé, ce genre d'émission doit être "Feelgood", entendez par là, être positif mais ce n'était plus réellement le cas quand Martial avait animé l'émission allant même jusqu'à humilier les invités en plateau.

Et aujourd'hui, Ayem Nour, règle ses comptes à l'antenne... ce qui n'est pas nouveau en soi, mais depuis quelques jours, la jeune femme est de plus en plus virulente. 

En toute logique, une animatrice (ou animateur) de télévision doit donner l'exemple, rester positif tout en faisant son travail d'animation et/ou de "passe-plat" et être la bonne copine des invités et téléspectateurs mais pas forcément tout le temps donner son avis, être en colère et tacler systématiquement des gens avec qui elle a des griefs, comme nous l'avons vu contre Matthieu Delormeau, Capucine Anav ou encore Jeremstar très récemment.

Il ne faut pas oublier que de très nombreux téléspectateurs s'identifie aux candidats de télé-réalité mais aussi à la jeune femme qui vient de Secret Story. Tacler, pourquoi pas, mais pourquoi de manière systématique ? N'est pas Cyril Hanouna qui veut ! Encore faut-il le faire avec subtilité.

Émilie Picch, l'une des chroniqueuses du Mad Mag a prouvé qu'elle pourrait, tout à fait, faire le job, déjà de par son expérience en radio et en télé. Émilie a déjà fait de la radio, elle connaît très bien les rouages de la télévision, de la production (elle a notamment travaillé pour The Voice), elle a de la repartie et elle est la bonne copine avec vous pourriez-tout à fait passer une journée ou une soirée très cool sans se prendre la tête. Elle est simple, naturelle et tout simplement sympa et la connaissant, Emilie ne joue pas un rôle, elle est comme ça !

Détail important, elle n'a jamais fait de télé-réalité, elle a donc le recul nécessaire pour poser de bonnes question aux invités et tout cela sans... prompteur. 

Il serait, peut-être grand temps que le Mad Mag redevienne, comme à l'époque du Mag, une émission Feelgood que les téléspectateurs regarderaient avec plaisir tout en s'informant sur le milieu de la télé-réalité sans se demander qui va, encore, se faire tacler par la personne qui anime l'émission.

Stéphane Larue