stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Profilage (TF1) : Interview d'Odile Vuillemin (Chloé) sur la saison 5


Publié le Mercredi 24 Septembre 2014 - modifié le Mercredi 24 Septembre 2014 - 00:38


Profilage (TF1) : Interview d'Odile Vuillemin (Chloé) sur la saison 5
Revenue d'entre les morts, Chloé semble enfin avoir trouvé la sérénité. Elle a réussi à adopter la petite Lili et partage son temps entre son nouveau rôle de maman et des enquêtes toujours plus prenantes. Mais ses vieux démons ne tardent pas à réapparaître... Odile Vuillemin, dans la peau de Chloé depuis cinq ans, lève le voile sur cette cinquième saison.

A partir du jeudi 16 octobre à 21:55 sur TF1

A la fin de la saison 4, Chloé est en très mauvaise posture. Un an s'est écoulé. Qu'est-elle devenue ?
Après avoir été sauvée in extremis, Chloé a gagné tous les combats qu'elle menait dans les précédents épisodes. Elle a changé d'appartement et a réussi à obtenir la garde de Lili, un amour pur qui lui apporte équilibre et bonheur. Tout semble aller pour le mieux mais cela ne va pas durer longtemps...
 
Que lui réservent ces nouveaux épisodes ?
Un riche homme d'affaires tombe fou amoureux d'elle mais Chloé n'a toujours pas le bon mode d'emploi...
Louise Drancourt, qui s'était fait passer pour la sœur de Chloé dans la saison 2, va réapparaître et tenter de ruiner sa vie. La jeune femme n'a jamais cessé de fomenter sa vengeance et met au point un plan machiavélique. Enfin, au fil des épisodes, Chloé se retrouve confrontée à son pire ennemi : elle-même.
 
Chloé continue à beaucoup soutenir Adèle, la nouvelle criminologue. Qu'est-ce qui la touche autant chez elle ?
A la fin de la saison précédente, bouleversée par son combat, Chloé avait pris Adèle sous son aile. Elle la soutient et essaye de la remettre sur pied. Mais, petit à petit, Chloé réalise qu'il est difficile, voire impossible, de gérer les démons des autres.
 
Qu'en est-il de ses relations avec Rocher ?
Au lieu d'unir leurs forces face à l'adversité, ils gèrent leurs problèmes personnels plus ou moins chacun de leur côté. Rocher ne lui confie pas les soucis de santé de sa sœur mais Chloé finit par s'en rendre compte. Ils vivent leur vie respective en parallèle mais se connaissent suffisamment pour déceler quand quelque chose ne va pas chez l'autre.
 
La série est diffusée depuis cinq ans. Qu'est-ce qui plaît aux téléspectateurs dans le personnage de Chloé ?
Malgré son côté totalement décalé et atypique, les téléspectateurs peuvent s'identifier à elle. Contrairement aux supers héros ou aux personnages trop lisses, Chloé possède de nombreux défauts. C'est très décomplexant. Elle est à la fois très fragile et très forte. Malgré ses failles et sa vulnérabilité, elle continue d'avancer et ne se laisse pas abattre. Les notions de courage et de dépassement de soi sont très présentes. Plusieurs téléspectateurs m'ont avoué avoir envie de la protéger.
Marie Kremer (Louise Drancourt, ndlr) me racontait qu'elle se faisait insulter dans la rue. Ses assaillants lui reprochent d'avoir été méchante et prennent la défense de Chloé !
 
Pourriez-vous vous lasser de l'interpréter ?
J'adore Chloé ! Ce personnage ne cesse d'évoluer. Même après cinq saisons, je suis toujours confrontée à de nouveaux défis. C'est un personnage extrême auquel les scénaristes ne se privent pas de faire vivre une multitude de choses. J'explore chaque année des terrains inconnus. Ressentir de la lassitude en jouant ce rôle est impossible !
 
Comment souhaiteriez-vous voir évoluer votre personnage ?
A la fin de la saison 4, Chloé n'avait vécu que des événements douloureux. Passant finalement plus de temps dans la peau de Chloé que dans la mienne, je commençais à déprimer ! J'en ai discuté avec les scénaristes. En plus des touches d'humour décalé qui rythment la série, j'aimerais que Chloé vive une histoire d'amour un peu maladroite.
 
Quelle est votre actualité ?
Je tourne actuellement dans L'emprise. Cet unitaire de 90', réalisé par Claude-Michel Rome, relate l'histoire d'Alexandra Lange, une femme battue par son mari pendant plus de quinze ans et qui, dans un réflexe de survie, a fini par le tuer. Jugée, elle a finalement été acquittée. J'ai pour partenaires Fred Testot, qui interprète mon mari, et Marc Lavoine, qui joue le procureur général Luc Frémiot. Il est connu pour son réquisitoire dans lequel il s'excusait auprès de l'accusée, au nom de la société qui n'avait pas su lui porter secours. C'est un scénario sublime qui permet de défendre une cause à laquelle on ne peut rester indifférent. 
 

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings