stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Profilage (TF1) : Interview de Philippe Bas à propos de la saison 5


Publié le Mercredi 24 Septembre 2014 - modifié le Mercredi 24 Septembre 2014 - 00:38


Profilage (TF1) : Interview de Philippe Bas à propos de la saison 5
Pour sauver la vie de sa soeur, le commandant Rocher devient, malgré lui, le pantin d'un dangereux psychopathe. Philippe Bas évoque le dilemme vécu par son personnage et les conséquences sur sa vie personnelle et sur sa relation avec les autres membres de l'équipe.

A partir du jeudi 16 octobre à 21:55 sur TF1

A quoi votre personnage va-t-il être confronté dans cette nouvelle saison ?
Le commandant Rocher doit faire face à un gros problème familial. Sa sœur est gravement malade et l'issue semble inexorable. Au risque d'entreprendre des démarches à la fois dangereuses et criminelles, Rocher va tout faire pour tenter de la sauver. Son intégrité est menacée. Il se retrouve face à un véritable dilemme. Manipulé par un dangereux criminel, il est impliqué dans des affaires qu'il n'avait ni préméditées, ni même imaginées. Au fil des épisodes, la tension va grandir pour arriver à son apogée dans un épisode final très surprenant. Moi-même, je ne m'y attendais pas ! J'espère que le public sera séduit.
 
Cette situation semble l'éloigner du reste de l'équipe...
Rocher conserve une certaine part de mystère. De tempérament calme et psychologue, il tente de faire front seul en évitant d'impliquer d'autres personnes. Malgré sa complicité avec Chloé, il essaye de la préserver. Mais ses collègues finissent par être obligés de l'aider, ses problèmes personnels se répercutant sur les enquêtes qu'ils doivent mener ensemble.
 
Pourquoi est-il aussi suspicieux à l'égard d'Adèle ?
Adèle a une personnalité ambivalente. Rocher perçoit cette dualité et développe une certaine méfiance à son égard. Jusqu'à ce qu'il réussisse à y voir plus clair, il entretient avec elle une relation particulière. L'évolution de leur rapport est un des événements importants de cette saison.
 
Vous aviez été surpris et amusé par l'épisode se déroulant dans les années 1940 dans la saison précédente. Une intrigue vous a-t-elle particulièrement séduit cette année ?
Les deux derniers épisodes sont vraiment incroyables. Bien rythmés et forts en suspense, ils vont tenir les téléspectateurs en haleine.
Nous avons la chance de travailler avec des auteurs et des réalisateurs talentueux. Cette année, plusieurs réalisateurs se sont relayés. Chacun a apporté son univers. Et même si cela a été parfois un peu déstabilisant, le résultat est d'autant plus riche et surprenant.
 
Tourner dans «Profilage» vous laisse-t-il du temps pour d'autres rôles ?
J'ai la chance de tourner toute l'année dans Profilage mais quelques pauses me permettent de participer à d'autres projets. J'ai joué à trois reprises dans Nos chers voisins. C'est une belle équipe et se glisser dans un personnage aussi différent du commandant Rocher est très agréable.

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings