stephanelarue.com

Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : Triomphe au féminin pour "Trêve"


Publié le Dimanche 6 Octobre 2013 - modifié le Dimanche 6 Octobre 2013 - 21:37


Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : Triomphe au féminin pour "Trêve"
Le 92e Qatar Prix de l’Arc de Triomphe restera dans les annales. La pouliche de 3 ans, Trêve a en effet surclassé ses rivaux dans la phase finale, malgré un mauvais parcours à l’extérieur, ne laissant aucune chance à Orfèvre, abonné aux deuxièmes places dans cette épreuve.

Elevée dans le Calvados par la famille Head (Haras du Quesnay), vendue pour moitié après sa victoire dans le Prix de Diane au qatari, le Cheikh Joaan Bin Hamad Al Thani dont elle porte la casaque, Trêve offre également un deuxième succès à Christiane Head-Maarek, seule femme à avoir remporté l’Arc de Triomphe et ce, à deux reprises, après son succès en 1979 avec Three Troïkas.  La gagnante était la seconde favorite de l’épreuve (5,8/1).
 
Les superlatifs ne manqueront pas pour qualifier cette 92e édition du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, marquée du sceau de la classe extraordinaire de Trêve. La seule pouliche de 3 ans de la course, ayant tiré un mauvais numéro dans les stalles de départ (15), a en effet dû faire son parcours le nez au vent. Elle n’a jamais pu trouver un dos pour s’abriter, se montrant dès lors très brillante d’autant que le train n’était pas très soutenu dans la première partie, animée par Joshua Tree devant Penglai Pavillon et Ocovango.

Son jockey Thierry Jarnet a pris alors le parti de rapprocher sa partenaire dans la descente, et de se porter à la hauteur des premiers, dès l’entrée de la ligne droite. Trêve, dès qu’elle a été sollicitée par son jockey, n’a alors cessé d’accentuer son avance sur ses adversaires, pour l’emporter de cinq longueurs, un écart considérable, compte tenu de la qualité de l’opposition.

Venu lui aussi très librement à l’entrée de la ligne droite après avoir suivi comme son ombre Intello, toujours à la pointe du combat, Orfèvre a été très vite obligé d’admettre l’écrasante supériorité de sa cadette de deux ans. Le grandissime favori (2,3/1) a même dû batailler ferme pour prendre le meilleur sur Intello, pour le bénéfice de la deuxième place. Autre représentant japonais, le 3 ans Kizuna a fort bien couru pour arracher la quatrième place devant un autre 3 ans, Penglai Pavillon.
 
Elevée au haras du Quesnay, Trêve était passée sous le feu des enchères à Deauville, en octobre 2011, où elle avait été retirée 22 000 euros. La famille Head n’a eu qu’à se féliciter de ce rachat ! Vendue pour moitié, après son impressionnante victoire (déjà…) dans le Longines Prix de Diane, Trêve retrouvait ce dimanche Thierry Jarnet, avec lequel elle avait remporté ce premier Groupe I. En effet, Lanfranco Dettori, qui lui avait été associé le 14 septembre dans le Qatar Prix Vermeille, a dû renoncer, ayant été victime d’une fracture de la cheville, quatre jours avant le jour « J ».

Thierry Jarnet, 46 ans, remporte ainsi son troisième Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, faisant preuve d’une longévité hors norme appréciée du public, compte tenu de son professionnalisme, jamais pris à défaut. Il avait déjà remporté deux éditions de l’Arc, il y a deux décennies, avec Subotica (1992) et Carnegie (1994).
 
Pour le Haras du Quesnay, animé par Alec Head et son épouse pendant de longues années et qui a passé le témoin à ses quatre enfants dans les années 2000, le succès de leur élève constitue évidemment la plus grande des consécrations.
 
 Temps de l’épreuve : 2’32’'04

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings