stephanelarue.com

Quand Twitter s'emballe sur une fermeture de... Twitter !


Publié le Lundi 15 Août 2016 - modifié le Lundi 15 Août 2016 - 11:52


Ce n'est pas la première fois qu'une rumeur infondée agite les réseaux sociaux et particulièrement Twitter. Mais c'est bien la première fois que cette rumeur concerne directement le réseau social Twitter lui-même. Visibrain, plateforme de veille des médias en ligne, se propose de revenir sur cette actualité particulière en analysant comment cette rumeur a pu se propager aussi vite et analyser ainsi les problèmes que cela peut soulever pour les marques.
 
Une rumeur infondée partie d'un bug informatique

Tout part d'un bug informatique le 11 août à 2h30 du matin, quand la plateforme affiche 0 followers à l'ensemble des twittos. Très vite la situation commence à inquiéter les utilisateurs de la plateforme de micro-blogging, notamment aux Etats-Unis et au Brésil, et qui relaient le hashtag #SaveTwitter. Très vite le hashtag apparaît dans les mentions les plus reprises au Brésil. Mais la véritable rumeur apparaît quand un faux communiqué de presse est diffusé sur le réseau social lui-même. Le communiqué indique que Twitter fermera suite à la pression d'un YouTuber critiquant le harcèlement qu'il peut y avoir sur le réseau.
 
../../../../../Users/nadegefleury/Desktop/Capture%20d'écran%202016-08-

Ainsi, sans qu'aucune source officielle ne confirme la nouvelle, la rumeur va se propager particulièrement rapidement, portée principalement par des comptes tenus par des jeunes adolescents (aucun journaliste ni influenceur ne retweetra la rumeur). Le sujet commence à agiter la twitosphère avec preque 1 000 tweets par minute à 12h comprenant le hashtag #SaveTwitter. La rumeur se propage sur l'ensemble des pays d'Europe, y compris en France où plus de 10 000 tweets reprendront la rumeur.

Malgré le démenti officiel de la firme à l'oiseau bleu, la rumeur a continué de se propager pendant plusieurs heures. Au final, plus de 250 000 tweets auront été échangés sur la plateforme en un peu plus de 24h à partir d'une information infondée.

Capture%20d'écran%202016-08-12%20à%2010.34.54.png
 
Des rumeurs qui menacent l'image des marques

Au-delà de l'ironie que constitue le fait de voir une rumeur concernant Twitter se développer sur Twitter, l'écho que cela a suscité révèle plusieurs choses sur le réseau social.

Tout d'abord, cela remet une fois de plus sur le devant de la scène les problèmes de harcèlements présents sur Twitter. En effet, le réseau social a déjà essuyé plusieurs critiques concernant sa faible réactivité pour supprimer les messages haineux. C'est cette critique qui a été à l'origine du lancement de la rumeur de fermeture.

Par ailleurs, au-delà du contenu de la rumeur, cette affaire montre une fois de plus la rapidité à laquelle une rumeur se propage sur Twitter et plus gobalement sur les réseaux sociaux. Ainsi, cela démontre l'importance pour les marques de surveiller ce qu'il se dit d'elles sur les réseaux sociaux et tout particulièrement Twitter. En effet cette affaire prouve une fois de plus la très forte viralité des contenus sur Twitter et donc l'importance pour une entreprise de veiller constamment à sa e-réputation... y compris Twitter.  

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings