stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Samuel Etienne : Sa jalousie maladive, la perte de sa maman, les critiques, l'animateur se dévoile


Publié le Lundi 29 Août 2016 - modifié le Lundi 29 Août 2016 - 21:32


Dans son interview décalée « Dans le rétro », la journaliste de France Bleu,  Déborah Grunwald reçoit Samuel Etienne. Durant cet entretien, l’animateur évoque, parmi de nombreuses confidences touchantes et sincères, sa jalousie maladive, la perte douloureuse de sa maman, les critiques qui lui ont été faites, et les photos « hot » qu’il reçoit de la part de ses fans :

 Concernant sa jalousie :
 
SE: « J’ai eu une 1ere histoire longue et passionnelle. Et ça a été une histoire déchirée, dure, difficile. D’ailleurs ça ne s’est pas bien terminé (…) Et puis ça a été compliqué, et ça a été animé. Des cris et des larmes. (…)
 
DG: Vous êtes jaloux?
 
SE: Je l’ai été passionnément avec cette personne, oui.
 
DG: Jaloux maladif? 
 
SE: Jaloux à hurler, à faire des bêtises, à douter de tout, à espionner. Enfin le vrai jaloux quoi. 
 
DG: Et vous avez changé?
 
SE: Oui parce que qu’est-ce que j’ai détesté. J’ai vu ce que l’amour, et l’amour négatif, la jalousie, pouvait faire d’un homme et vous transformer. Qu’est-ce que c’est laid, qu’est-ce que vous devenez laid.Vous ne contrôlez plus rien (…) Aujourd’hui, je fais que la confiance est au centre de tout, est absolue. Mon épouse, que j’ai rencontrée il y a quelques années, je l’ai notamment choisie pour ça, parce que c’était la personne la plus digne de confiance que j’ai jamais rencontrée»
 
Concernant les critiques :
 
DG: Est ce que vous écoutez les critiques (…) Lesquelles par exemple?
 
SE: Dans l’exercice du JT j’avais tendance à raconter les infos doucement, donc ça a pu m’être reproché. Le garçon qui susurre, qui parle doucement. On ne t’entend pas, parle nous plus fort. Et de temps en temps je me disais oui ils ont raison c’est vrai que que Ca manque un peu de portée et en même temps mon Moi profond c’était ça.
 
DG: C’est votre marque de fabrique, c’est vous?
 
SE: Oui mais je suis en train de me faire violence.

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings