stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


VIDEO Tatiana-Laurens DELARUE continue sa lutte contre les violences conjugale


Publié le Vendredi 23 Novembre 2012 - modifié le Vendredi 23 Novembre 2012 - 18:46


VIDEO Tatiana-Laurens DELARUE continue sa lutte contre les violences conjugale
Partie depuis deux mois vivre au Canada, avec son mari Xavier Delarue sportif international, premier basketteur professionnel Français et Européen en NBL, dans l'équipe des "JAZZ de Montréal", elle en oublie pas son combat dans le pays des droits de l'Homme.

C'est le réalisateur Frédéric Bouffety, sur l'idée spécialement pour Tatiana-Laurens de l'acteur de cinéma "Michel Crémadès" (Les Ripoux, Les Visiteurs 2, Astérix et Obélix) qui choisira la comédienne pour son scénario du film "Psyché" déjà plusieurs fois sélectionné dans les festivals Français du cinéma et de la télévision de Mr Jorge "CJ Com" et ayant reçu des distinctions comme le deuxième prix public au cinéma de Brides-Les-Bains il y' a trois mois.

Tatiana-Laurens et Frédéric Bouffety c'est entendu pour que le film devienne officiellement une vidéo/lutte de l'association Rose-Jaune qu'elle a fondée, tout comme ce fut le cas pour le film "Sans-Sure", lui aussi précédemment avait reçu des distinctions dans les festivals comme le deuxième prix "Public" au cinéma de Savines-le-Lac en Juillet 2011.

Psyché devient alors la morale des autorités qui ne bouge que trop lentement en laissant encore des femmes, des adolescentes, des hommes, mourir chez eux tous les jours.

Tatiana-laurens DELARUE souhaiterait qu'à l'instar de l'Espagne, la France tire la sonnette d'alarme réellement et pas a demi-mesure comme cela à était le cas en 2010 par notre discrète politique sur ce tabou, en affichant les personnes condamnées dans des violences domestiques, à visage découvert à la télévision Française, dans les journaux etc...
A l'instar de l'Amérique, en diffusant en direct des palais de justice Américains, les audiences judiciaires des procès liant tout actes de violences conjugales.

Son slogan et sa moralité :

Qu'attende les autorités pour irradier se fléau meurtrier?
Que les victimes soient dans l'obligation de se faire justice elles-même?
Une seconde punition pour elles qui paieront une fois de plus la sentence judiciaire, pourtant motivées par la peur, le réflexe de vie et la légitime défense.

Et maintenant ?

















ACTUS | PHOTOS | VIDEOS | SERVICES | Contact | Archives