stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Vincent Bolloré confirme les changements de noms de D8, D17 et Itélé qui deviennent C8, C17 et CNews


Publié le Jeudi 3 Septembre 2015 - modifié le Jeudi 3 Septembre 2015 - 13:00


Le patron du groupe Vivendi et de Canal+ a envoyé un mail à ses  salariés que diffuse puremedias.com. Vincent Bolloré détaille son projet et  confirme les changement de nom de D8, D17 et Itélé qui deviennent C8, C17 et CNews.

Voici la lettre de Vincent Bolloré : 
 
"En juin 2014, tout juste nommé Président du Conseil de Surveillance de Vivendi, je vous avais écrit afin de vous faire part de mon engagement et de mes projets pour notre Groupe.
 
 
 
Ensemble, nous avons beaucoup fait ; que de chemin parcouru ! Comme promis, Vivendi dispose de ressources financières significatives qui nous permettront de poursuivre notre croissance. Et, Vivendi est redevenu un acteur doté d'une véritable stratégie industrielle intégrée dans les contenus. Cela est le fruit du travail d'une équipe soudée.
 
Venant d'être nommé aujourd'hui à la Présidence du Conseil de Surveillance du Groupe Canal, il me paraît nécessaire d'écrire ces quelques mots à l'ensemble des collaborateurs de Canal en attendant de vous rencontrer quand cela sera possible.
 
D'abord je tiens à remercier mon compatriote Breton et ami Bertrand Meheut pour l'énorme travail qu'il a réalisé à la tête de cette maison au cours de ces 13 années. Il a accepté de m'accompagner de ses conseils ce qui sera fort utile.
 
Quand on est nommé Président d'un grand groupe, le plus facile est de faire peu pour ne pas déranger les habitudes et rester populaire. Comme je l'avais écrit il y a 18 mois, ceci n'est pas dans mes habitudes. Je m'impliquerai donc totalement et ne chercherai pas à me cacher derrière des tiers pour prendre les mesures et appliquer les mouvements nécessaires.
 
Après l'acquisition de 20% détenus par le groupe Lagardère et plus récemment après la montée à près de 100% du capital de la structure cotée en Bourse, Groupe Canal va être totalement intégré à Vivendi comme le sont toutes les grandes filiales telles Universal Music premier groupe mondial de la musique ou Dailymotion, l'une des premières plateformes digitales dans le monde ainsi que Vivendi Village qui regroupe nos affaires Ticketing, du Net et du spectacle.
 
Ceci signifie que l'équipe de Vivendi va s'impliquer chez Canal dans les responsabilités fonctionnelles : ainsi Frédéric Crépin, Secrétaire général de Vivendi, devrait aussi devenir Secrétaire Général de Canal ; Vincent Vallejo, Directeur de l'Audit de Vivendi devrait aussi devenir Directeur de l'Audit de Canal ; Mathieu Peycere, DRH de Vivendi, devrait aussi devenir DRH de Canal; Stéphanie Ferrier, Directrice des services généraux de Vivendi, devrait aussi devenir Directrice des services généraux du groupe Canal.
 
J'avais annoncé avant l'été, que, après la nomination de Maxime Saada et Grégoire Castaing, la Direction de Canal allait être complétée en septembre. Cela a été fait ce matin avec la nomination de Julien Verley que vous connaissez et qui revient au siège français après 3 ans en Pologne et celle de Jean-Christophe Thiery, énarque et ancien de Bercy qui a travaillé avec moi dans les médias depuis 15 ans. Ce dernier présidera le Directoire, Maxime Saada occupant la Direction Générale.
 
Notre objectif commun sera le développement du groupe Canal.
 
Pour cela nous partons d'un postulat : La culture française et européenne est riche de contenus et de talents et capable de rivaliser avec les contenus américains ou asiatiques.
 
Le groupe Canal/Vivendi va donc rechercher les talents, leur permettre de se révéler et financer les contenus qui seront médiatisés dans le monde entier. Une direction spéciale est créée pour chercher les talents, sous l'autorité de Simon Gillham qui en plus de Vivendi a été nommé à la tête de Vivendi Talents and Live avec Christelle Graillot. En effet, nous devons chercher les opportunités, être prêts à prendre des risques, à soutenir des auteurs – des réalisateurs. Nous ne devons pas avoir peur d'investir, même si les résultats seront surtout à terme. Les talents, les artistes doivent se sentir dans le groupe Canal comme chez eux.
 
Pour les médiatiser, notre groupe dispose d'atouts extrêmement intéressants: Il est l'un des plus importants dans le monde, à la fois concepteur et distributeur de télévisions payantes - il dispose d'un ensemble de chaînes gratuites, des salles de spectacle, de l'une des premières plateformes digitale mondiale - du premier studio de cinéma non américain.
 
Canal possède des marques fortes, des professionnels exceptionnels, des moyens techniques qui ont fait leurs preuves, mais pour réussir, faut-il encore que tous travaillent ensemble! Je suis frappé par le fonctionnement en silos séparés et la non-connaissance des atouts dont leurs proches voisins disposent. Je suis choqué par le recours excessif à la sous-traitance alors qu'il existe des moyens internes. Parlez-vous, échangez. Faisons-nous confiance ! Nous serons plus forts !
 
Nous devons en même temps veiller à être les propriétaires de nos oeuvres intellectuelles, elles sont nos actifs essentiels pour le futur. Les droits musicaux dont nous sommes les premiers propriétaires dans le monde peuvent être une source intéressante pour nos contenus, comme d'ailleurs l'important catalogue de StudioCanal.
 
Vous l'avez compris, de même que dans le groupe Vivendi, désormais tous travaillent ensemble : Universal Music - Canal+ - Dailymotion – le Ticketing, Vivendi Village, etc..., la concurrence entre les entités et les cloisons va disparaître chez Canal pour laisser place à un travail plus transparent, plus efficace et moins onéreux.
 
Nous devons aussi amplifier notre internationalisation. Pour rentabiliser nos investissements, nous allons poursuivre activement la distribution de nos contenus vers l'étranger. Jacques du Puy et ses équipes ont déjà réalisé une grande prouesse dans ce domaine. Grâce au développement de l'OTT, les programmes élaborés par Canal peuvent être regardés instantanément dans tous les pays du monde. Nous devons aller vers les marchés de langue anglaise et espagnole. Nous avons aussi l'opportunité de faire connaître nos contenus à l'étranger à travers nos associés de Telefonica, avec qui nous avons déjà obtenu un accord, et demain j'espère aussi avec Telecom Italia.
 
Nous devons aussi penser à digitaliser nos contenus et travailler la Data. Nous sommes désormais propriétaires de l'une des premières plateformes mondiales après Youtube : Dailymotion, avec un nombre de 1,5 milliard de vues mensuelles. Ceci nous donne l'opportunité de compléter notre offre dans le monde entier sur des terminaux mobiles. Ceci nous permet de développer notre connaissance de nos clients. Nous allons demander à Marc Taïeb d'étudier avec Vivendi et nos autres filiales comme Watchever ou MyBestPro, ce qui peut être développé en commun.
 
Canal est une marque formidable – Nous avons près de 10 millions d'abonnés qui nous font confiance. Il faut par nature leur donner la priorité sur les contenus d'exception. En bref, replacer notre abonné et sa satisfaction au coeur de nos préoccupations. La partie claire de Canal devra être réduite et donner à ceux qui la regardent l'envie, le désir de s'abonner.
 
La partie claire devra être développée sur nos chaînes gratuites.
Nous devons rapprocher C8 - C17 - CNews de Canal.
 
Les principaux contenus seront renforcés. Nous allons augmenter nos budgets d'investissements et les rendre transversaux entre les différentes chaînes, gratuites et payantes. Nous allons investir plus dans le sport qui est l'ADN de Vivendi, le cinéma, les flux, les news. Guillaume Zeller va nous rejoindre pour les news, Thierry Cheleman va couvrir le sport, et Didier Lupfer le cinéma.
 
Il faudra aussi développer la diversification qui représente plus d'un tiers des profits des télévisions privées proches de nous et rien chez Canal !
 
Je dirai enfin que l'arrogance n'est pas un comportement qui permet d'avancer.
 
Il faut également nous ouvrir à nos clients, à nos collègues. Une entreprise qui marche est une entreprise où les valeurs sociales comptent. Je demanderai à chacun, en plus de la loyauté et la transparence, d'accorder son attention à tous.
 
Je me réjouis d'ouvrir avec vous cette nouvelle période pour Canal et d'assurer avec Vivendi et l'équipe menée par Arnaud de Puyfontaine, Stéphane Roussel et Hervé Philippe, les moyens de son développement !
 
Vincent Bolloré
Président du Conseil de Surveillance
 

















Sélections de la rédaction | France et Monde | On en parle sur Twitter | C'est dit ! | Médias | People | Téléréalité | Musique | Cinéma | Multimédia et Jeux vidéos | Livres / BD / Mangas | Spectacles | Séries TV | Insolites | Castings