stephanelarue.com
Stéphane Larue Stéphane Larue


Multimédia et Jeux vidéos

Voici le premier classement des pertes de revenus liés à l’adblocking par site internet


Publié le Lundi 13 Mars 2017 à 10:06




AdBack publie le premier classement des sites web perdant des revenus publicitaires à cause des adblockers 
 

AdBack, la start up française qui analyse les tendances des utilisateurs d’adblocker et accompagne les sites dans leur stratégie de reconquête publicitaire, vient de publier le premier classement estimatif par site des pertes annuelles de revenus publicitaires dues aux adblockers, en France et dans le monde. 
 

Des pertes qui concernent l’ensemble des sites web en France et n’épargnent aucun secteur d’activité 
 

Le classement, basé sur la liste du million de sites accueillant les plus fortes audiences mensuelles au monde et par pays, répertorie le top 100 des sites web perdant le plus de revenus publicitaires. 
 

Premier enseignement : tout le monde est concerné. Géants du e-commerce ou de la vidéo en ligne, sites de médias ou pour adulte, l’hémorragie est globale. Parmi le top 100 mondial, on retrouve des sites comme Youtube ou Yahoo respectivement en 6e et 7e position perdant plus de 200 millions d’euros par an, et plus de 440 millions d’euros pour le premier site de la liste. 

https://www.adback.co/revenue-loss-adblock-websites-ranking#FR


Voici le premier classement des pertes de revenus liés à l’adblocking par site internet

Un phénomène qui continue de s’amplifier
 

Depuis quelques années, les utilisateurs d’adblocker sont de plus en plus nombreux, les principales raisons de cette hausse étant les publicités trop intrusives et la protection des données, comme l’a montré la dernière étude IAB-IPSOS de mars 2016.

En France, on compte aujourd’hui 30% d’utilisateurs d’adblocker parmi les internautes et 419 millions d’utilisateurs dans le monde. Leurs motivations relèvent principalement de la perturbation de la navigation par la publicité (85%) et un agacement global face à la pub (71%).